Le récit de mon accouchement #1

Ou comment prendre un abonnement au monitoring?

Comme je te l’expliquais dans mon dernier article, après 15 mois d’essais, une crevette s’est installée au creux de mon ventre. Je ne reviendrai pas sur ma grossesse qui a été très classique et paisible, bien que j’étais très stressée lors du premier trimestre. Tu as déjà beaucoup de très beaux récits sur la toile sur lesquels t’appuyer. Aujourd’hui, je souhaite te partager mon accouchement. Une expérience unique qui même si elle ne s’est pas du tout passée comme prévue, était un vrai moment de bonheur et de partage.

Tout a commencé dans la journée du jeudi. Je te vois venir… Non, non, pas de contraction tout comme pendant ma grossesse (je n’ai décidément pas un utérus contractile), pas de perte des eaux… Juste la sensation que ma petite crevette bouge beaucoup moins depuis 2 ou 3 jours. Je suis alors à 40+1 SA, je me dis qu’un tour à la maternité me permettra de me rassurer et s’il n’y a rien, de savoir où j’en suis. Avant de partir, je prends quand même le soin de boucler ma valise de maternité afin que Monsieur Bob puisse rapidement me rejoindre si besoin.

Arrivée sur le parking de la maternité, c’est à nouveau la fête dans mon ventre… Du coup, j’ai un peu l’impression de les déranger pour rien. J’ai la chance d’arriver alors qu’il n’y a quasiment personne aux urgences gynécologiques. Je pars donc en monito… le premier d’une longue série… Bien entendu, pas de contraction et un bébé qui bouge trop peu à leur goût. Après plusieurs monito sur plusieurs machines et une écho, ils décident de me garder à mon grand désarroi car bébé a très peu de phase d’éveil et est en plus un petit bébé. J’appelle donc Monsieur Bob pour qu’il me ramène quelques affaires pour la nuit. Ma valise de maternité ? Bien sûr que non, je ne vais pas accoucher maintenant ! J’ai ainsi passé la soirée sous monito jusqu’à minuit pour être rebranchée à 6h du matin afin qu’ils aient des données récentes pour leurs transmissions du matin. Quelle bonne nuit reposante !

doppler-ultrasound-381363_1920

Crédit photo : Pixabay

 

Après avoir étudié « mon cas », un gynécologue vient me voir pour m’expliquer qu’ils sont inquiets de mes résultats. Ils souhaitent réaliser une autre échographie pour vérifier qu’il n’y a pas d’hémorragie cérébrale et estimer le poids du bébé. J’avoue qu’à ce moment-là, la panique me gagne un peu même si je reste confiante. Après une écho interminable sans un mot, j’ai enfin les résultats. Tout va bien mais la crevette ne grossit plus. Vu le monito et le terme, il est donc préférable de déclencher l’accouchement. A 11h30, j’ai alors le droit à un très douloureux décollement des membranes et la pose d’un tampon pour lancer tout ça. Pour mon plus grand bonheur, me revoilà à nouveau sous monito qui ne nous montrera rien de plus… Je finis quand même par appeler Monsieur Bob pour lui dire que cette fois, oui, il peut amener la valise de maternité mais bon je n’accouche pas maintenant donc il a le temps de finir son travail, je l’appellerai si ça bouge.

Sur conseil de la sage-femme, je vais marcher un peu afin d’essayer de faire commencer le travail. Ah… Ouiii !! On me souffle à l’oreille que cette petite envie d’aller aux toilettes serait en fait une contraction ! Youpi, je suis à 40+2, il est 15h00 et je ressens enfin la première contraction de ma grossesse. Je dois toutefois remonter vite en chambre car ayant pris un abonnement au monito, on me rebranche à nouveau à 16h30. Toujours très très peu de contactions que je ne sens quasiment jamais. Le gynécologue qui prend sa garde vient se présenter et m’expliquer où cela en ait. Bref, si ça ne se met pas en route, on devra peut-être penser à la césarienne car bébé a toujours peu de phase d’éveil. Là sur le coup, je prends un gros coup au moral. Je me demande d’où ce médecin qui ne m’a jamais vu peut se permettre de tenir un tel discours. Je garde autant que possible le sourire et je commence à me dire qu’il serait bien de commencer à appeler Monsieur Bob pour qu’il me rejoigne car même si ce n’est pas douloureux, cela devient quand même difficile à vivre seule.

A 18h30, la sage-femme et le gynécologue viennent me revoir. Une salle de pré-travail s’est libérée. Je vais pouvoir y être installée pour être surveillée de plus près. Avant de descendre, je demande si je n’ai bien rien à prendre à part les affaires du bébé. Non, tout est ok, je peux partir avec mon petit sac que j’avais préparé. Une fois descendue, j’appelle Monsieur Bob afin qu’il puisse facilement me trouver. Il arrivera finalement par lui-même sans demander à aucun professionnel… Heureusement que je ne me suis pas trompée dans mes indications car je n’ose imaginer la réaction de la femme d’à côté s’il s’était trompé de salle…

Pour changer, on me rebranche au monito mais cette fois en wifi ! Yes ! Je peux bouger et faire du ballon pour tenter de me détendre et faire avancer un peu les choses. Dans les faits, ce monito est un vrai gadget qui bouge en permanence et se déconnecte…

Pour ne rien te cacher, il est 19h30 et depuis 11h30 ce matin, je n’ai toujours pas vraiment de contraction. Rien ne bouge, ça commence vraiment à sentir mauvais pour moi ! Mais tout ça, je te le raconterai la prochaine fois…

 

Et toi, raconte-moi… Qu’est-ce qui t’a amené à la maternité le jour J ? Tu as vécu un déclenchement ? As-tu également pris un abonnement au monito ?

Publicités

9 réflexions sur “Le récit de mon accouchement #1

  1. Quel suspense !!!! Hâte de savoir la suite !!! Pour moi avec mon diabète j’ai eu des monitoring déjà deux fois par semaines un mois avant accouchement donc oui j’avais deja un abonnement !!!

    J'aime

  2. Pingback: Le récit de mon accouchement #2 | Madame Bobette

  3. Haha j’adore ta façon de raconter ton histoire 🙂 moi ce qui m’a fait me déplacer ce sont bien les contractions (alors que le matin même j’avais vu le gygy qui me disait que c’était pas pour maintenant 😄) cool le monito WiFi quand meme ! A partir du moment ou je suis arrivée, elles voulaient quasi plus que je bouge moi… (j’ai du insister pour pouvoir aller faire caca, cest pour dire mdrrrr)
    Bises

    Aimé par 1 personne

    • Merci 🙂
      C’est vrai que le monito en wifi c’est pas mal! En plus ça te permet apparemment de pouvoir te balader dans le couloir et tout! Mais j’ai un doute sur son fonctionnement quand même 😉
      J’espère que ton accouchement s’est bien passé malgré cette interdiction de bouger ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s