Tess part en vacances

Aujourd’hui, j’arrête les retours en arrière et je vous parle un peu de mon quotidien avec Tess.

Bon, je vous l’accorde, le titre est un peu mensonger. Tess ne boucle pas sa valise pour quinze jours à Saint Tropez, elle part juste quelques nuits chez sa mamie. Je vous explique…

Pour des raisons personnelles, la nounou n’a pas pu garder Tess cette semaine. Monsieur Bob et moi avons posé notre pont de l’Ascension mais travaillons quand même en début de semaine et personne à proximité pour garder notre trésor. Nous avons donc du nous rendre à l’évidence, pour le grand bonheur de mamie: Tess devait partir loin de nous pendant 4 dodos! Mais 4 dodos, c’est juste énorme pour une petite fille de 15 mois, non? Ou alors c’est pour la maman que c’est difficile? En tous cas, ça n’a pas l’air compliqué pour le papa!

Tess a déjà été gardée mais jamais aussi longtemps : quotidiennement la journée par nounou, de temps en temps une soirée et rarement une nuit. Monsieur Bob part souvent en déplacement professionnel. Il a donc plus de facilité à vivre cette séparation. Pour moi, c’est vraiment l’angoisse et cela fait plusieurs semaines que j’évite d’y penser tellement ça me rend triste. J’ai des pensées complètement irrationnelles comme le fait qu’elle va nous oublier, qu’elle va préférer sa mamie à sa maman, etc. On risque aussi de terriblement lui manquer et même si nous lui avons expliqué avant, pas sûre qu’elle comprenne vraiment ce qui lui arrive.

Bref, le dimanche où nous devions la déposer est (trop) vite arrivé. Nous sommes allés passer la journée chez ma belle-mère et j’avoue que j’ai bien eu du mal à leur laisser Tess durant cette journée. J’avais l’impression qu’on allait me voler plein de moments avec elle, voire même qu’on allait me la voler elle. Je pense que je n’ai pas du être des plus agréables. J’ai fait des recommandations complètement absurdes comme si elle ne savait pas gérer un enfant ou n’avait jamais gardé ma princesse. J’ai quand même ravalé mes mots quand on a commencé à parler déplacements en voiture, siège auto et j’en passe.

Pendant le goûter, il est venu le temps pour nous de nous éclipser. Nous lui avons dit au revoir, fait plein de bisous et expliqué que nous nous retrouverons le jeudi. Et là, ce fut la première claque ! Tess n’en avait que faire de notre départ. Elle voulait aller jouer avec mamie et prendre son goûter et c’est tout. Papa et maman, on s’en fout ! (Vu ce que j’ai ressenti, je n’ose imaginer ma réaction quand elle ne voudra plus qu’on vienne la chercher à l’école ou même qu’elle quittera la maison.) Quand j’en parle autour de moi, tout le monde me dit que je devrais être contente et rassurée de sa réaction. Et bien non, je suis désolée, mais j’aurais préféré qu’elle râle 5 minutes pour ensuite partir jouer avec sa mamie ! C’est peut-être horrible à dire et complètement égoïste mais là j’ai vraiment eu l’impression de n’avoir aucune importance pour ma fille. Ne parlons pas de Monsieur Bob qui jusque là faisait le fier et qui finalement dans la voiture est celui qui vit le moins bien les choses…

Bon avouons le, finalement, une fois cette séparation digérée, ces 4 dodos sont quand même passés vite. Nous avions Tess au téléphone tous les soirs bien qu’elle ne nous accordait que peu de temps ponctué de bisous et de « papa » et « maman ». Ma belle-mère jouait le jeu et nous envoyait des photos et des nouvelles chaque jour. Tess ne s’est pas ennuyée : elle a été à la fête foraine faire sa première pêche aux canard, à la plage jouer aux jeux, sur le marché, etc. Nous étions à la fois heureux pour elle et tristes de ne pas pouvoir vivre ces moments voire même ces premières fois avec elle. De notre côté, on a essayé d’en profiter comme on a pu avec des moments à 2, des soirées films non interrompues, des bains sans fin, un resto en amoureux, etc.

colors-369221_1920

Crédit photo : Pixabay

Bon, et je vous rassure, Tess ne m’a pas du tout oublié! En arrivant à la maison, elle s’est jetée dans mes bras et a vite rejoint son papa. On l’a trouvé tellement grandie et changée en juste 4 dodos! Ces retrouvailles étaient vraiment agréables!

Et maintenant? On va bien profiter de notre weekend en famille sous le soleil…

Publicités

6 réflexions sur “Tess part en vacances

  1. Ah, c’est vrai que je redoute aussi la séparation. Nous avons retenté une nuit et tout s’est très bien passé. Donc je pense que la prochaine fois nous la laisserons plus longtemps. Je la sens prête aussi. Je pense l’être un peu moins. Mais c’est ainsi, nos enfants grandissent !

    J'aime

  2. La mère poule que je suis n’a jamais réussi à couper le cordon. Du moins jusqu’à l’accouchement ! C’était les premiers decouchés! Elle est venu me voir 2 fois à la maternité et au moment de partir, un bisous et basta. Pas de départ déchirant, sauf pour moi. Mais bizarrement, c’était le déclic qu’il me fallait pour m’aider à prendre du temps pour moi. Pour bulle, je ne sais pas comment je serais. On est assez protecteur avec elle vu les soucis qu’on a eu à gérer pendant toute la grossesse. Maintenant qu’elle ne risque rien, il va nous falloir lâcher prise… C’est un très bel article qui remet en question en tout cas

    Aimé par 1 personne

    • Oui au final, quand on y est obligé, on se rend compte que ça fait du bien à tout le monde!
      Je suis certaine que vous trouverez naturellement un bon équilibre avec Bulle. C’est normal que ce soit plus compliqué au début.

      J'aime

  3. Pingback: Se ressourcer à 2… | Madame Bobette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s