Trentenaire

Voilà, le cap est passé, j’ai eu 30 ans cette semaine.

J’ai fêté cette année supplémentaire entourée de ma famille et surtout de ma petite fille. J’ai eu de la chance, j’ai été très gâtée : des magnifiques bijoux (pendentif, boucles d’oreilles, montre), des fleurs sublimes et qui sentent divinement bon, et surtout beaucoup d’amour.

Pink roses

Malgré toute cette joie et cette bonne humeur, je ne sais pas si je suis contente d’avoir 30 ans. Pourtant, on m’a toujours dit que la trentaine, c’était les plus belles années. Aujourd’hui, je suis partagée entre 2 sentiments : la vie continue comme avant, que j’ai 29 ou 30 ans et le compte à rebours de la vie est lancé.

Je t’explique un peu mon point de vue qui est vraiment basé sur mon histoire personnelle.

La vie continue comme avant

Malgré une enfance pas tous les jours facile, j’estime avoir aujourd’hui tout ce qu’il faut pour être heureuse. Je dirais même que j’ai presque atteint tous les objectifs que je m’étais fixée pour mes 30 ans :

  • Quelqu’un pour partager ma vie

 

Je suis avec Monsieur Bob depuis 10 ans et nous sommes mariés depuis 3 ans. Nous nous aimons très fort. Je ne te dirais pas que c’est comme au premier jour car bien sûr, notre amour a évolué. Et puis la naissance de Tess a un peu bousculé tout ça et il a fallu retrouver notre équilibre. Notre amour n’est pas parfait mais je sais que nous savons tous les 2 que nous sommes tout l’un pour l’autre.

  • Une maison pour notre famille

 

Après notre mariage, nous nous sommes vite mis à la recherche de notre petit nid douillet. Nous avons fait notre premier achat : une petite maison de lotissement avec 3 chambres dans la banlieue lilloise. Cette maison, même si elle n’a pas été un coup de cœur, répondait quasiment à tous nos critères et après de longues recherches, la raison l’a emporté. Je suis heureuse dans notre maison qui est idéalement localisée pour une petite famille (école et parc de jeux à proximité, proche de toutes commodités, etc.)

  • Un emploi en CDI

 

Dès la fin de mes études, j’ai trouvé un emploi en CDI. J’ai les responsabilités qui me conviennent et surtout, chose importante pour moi, je le trouve en accord avec une vie de famille (moins de 30 minutes de mon domicile (sans bouchons), des horaires relativement adaptables en cas de besoin, des RTT, etc. Certes, il y a des périodes où je m’ennuie un peu mais je pense que ça serait pareil partout et j’aimerais gagner un peu plus. Cependant je crois que je ne suis pas prête pour le moment de prendre le risque d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

  • Mes enfants avant 30 ans

 

Depuis longtemps, je souhaite avoir 2 enfants et surtout les avoir avant 30 ans afin d’avoir le temps de profiter d’eux. J’ai rempli ce contrat à moitié. Tess nous comble de bonheur depuis 16 mois et mon cœur déborde d’amour et de fierté depuis autant de temps. Certes un petit frère ou une petite sœur arrivera sûrement après mes 30 ans mais ce n’est pas grave, ce n’est pas du temps perdu tellement je profite de ma princesse aujourd’hui.

Tu me diras que mes objectifs tournaient essentiellement autour de la création de ma famille et tu as tout à fait raison. Pour moi, c’était et c’est toujours d’ailleurs, le but ultime dans ma vie : être heureuse en famille.

Le compte à rebours

Mais voilà, pour moi, devenir trentenaire, c’est aussi synonyme de mort… Oui, je sais, c’est triste et glauque pour un anniversaire…

Pour la petite histoire (je passe rapidement, j’y reviendrai sûrement un jour plus en détail sur le blog), ma maman est décédée lorsque j’avais 11 ans très soudainement. Elle avait 35 ans et elle était enceinte (d’où mon souhait d’avoir mes enfants avant 30 ans). Mon souci, c’est que nous ne savons pas de quoi elle est décédée. On m’a parlé de rupture d’anévrisme, d’embolie pulmonaire, etc. Bref, des choses très soudaines qui te déchirent le cœur et ne te donnent pas le temps de te préparer.

J’ai très peur pour ma petite Tess, pour Monsieur Bob (et puis pour moi aussi, hein !) de reproduire le schéma maternel et de devoir les abandonner trop tôt. Pour moi, avoir 30 ans, c’est lancé le compte à rebours vers mes 35 ans et peut être vers ma disparition. Alors, oui, tu me diras que ça peut arriver à tout le monde, n’importe quand… Mais voilà, ces pensées ne sont pas rationnelles et elles me hantent déjà depuis de nombreuses années. Avoir la vingtaine me protégeait un peu. Je pensais avoir digéré la chose mais en début d’année, une personne proche est décédée dans des circonstances similaires à ma maman, en laissant elle aussi sa magnifique petite famille et je t’avoue que ça m’a retournée…

Je suis désolée, je sais que ce n’est pas gai tout ça pour un article à l’occasion de mon anniversaire mais j’avais besoin d’en parler quelque part. Je ne sais toujours pas si je suis heureuse ou non d’avoir 30 ans. Je sais juste qu’au fond de moi, j’ai peur. Des fois juste un peu, des fois beaucoup. C’est irrationnel. J’aime tellement ma famille et je suis tellement heureuse avec elle que je ne veux pas la perdre.

Alors si tu as des conseils ou une histoire assez similaire pour me rassurer, n’hésite pas à me les partager 🙂

Publicités

22 réflexions sur “Trentenaire

  1. Effectivement, vu ton histoire, je comprends un peu ton angoisse. Malgré ça, il n’y a aucune raison que ça t’arrive à toi aussi mais je comprends que ça te hante un peu.
    Pour moi, la trentaine, c’est plutôt l’épanouissement. Je sais qui je suis, j’ai d’avantage confiance en moi et je dirais que mon rôle de maman m’aide beaucoup.
    J’espère que tu trouvera un peu d’apaisement et de sérénité. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je crois que quoiqu’il arrive ça me hantera toujours mais bon j’essaie de faire abstraction!
      Et j’aimerais bien connaître cet épanouissement dont tu parles, en plus, je suis certaine qu’il n’est pas loin!

      Aimé par 1 personne

      • J’avoue aussi qu’avant d’être enceinte j’ai eu une période où je me sentais pas très bien car les choses ne se passait pas comme prévu. J’ai fait 2-3 séance d’hypnose ericksonienne avec une psychologue. Et depuis, j’ai trouvé la sérénité et ça m’a beaucoup aidé notamment pour assumer mes choix éducatif. Et au final, tout cela est très valorisant et me permet d’être plus sereine. Un cercle vertueux quoi 😊

        Aimé par 1 personne

  2. Oui, c’est triste et touchant, mais je comprends tout à fait ton ressenti vis à vis de ta propre histoire, c’est normal…Ma meilleure amie a perdu son père toute jeune, et je me rappelle ses angoisses et sa douleur l’année où elle est devenue plus vieille qu’il ne le serait jamais. Mais rappelles toi que l’histoire ne se répète pas toujours, pas de raisons que ça t’arrive surtout si tu es suivie médicalement (et j’imagine que tes médecins sont au courant de ce « risque »), donc il ne faut pas que ça t’affecte trop. Profites de chaque jour, tu n’auras pas de regrets que tu meures demain ou à 100 ans. Et surtout : joyeux anniversaire! Dans ces si typiques mots, souviens toi qu’il y a toujours « joyeux »!

    Aimé par 1 personne

    • Je crois que comme ton amie ça me fera bizarre le jour où je dépasserai son âge! Mais comme tu le dis, l’important et de profiter de chaque jour pour ne pas avoir de regret quoiqu’il arrive! Et j’essaie vraiment de m’y employer!
      Merci pour mon anniversaire (qui a pour le coup été joyeux cette année encore 😉 )

      J'aime

  3. En effet, étant donné ton histoire, je comprends tout à fait ton ambivalence par rapport à cet âge si marquant de début de la trentaine. Je n’ai pas d’histoire similaire à partager, mais je peux juste te dire que cette réflexion sur la vie et la mort, je l’ai eue également, au moment de ma première grossesse, à l’aube de donner la vie. Je pense que c’est un parcours normal dans la vie d’un jeune adulte, même si je comprends que, pour toi, il est d’autant plus douloureux.
    Comme tu le dis si bien, ça peut arriver à n’importe qui, n’importe quand. Tu me sembles par ailleurs chérir les différents aspects de ta vie à leur juste valeur, alors profites-en, comme nous tous !
    Et puis, joyeux anniversaire ! ❤

    Aimé par 1 personne

    • Je pense en effet que tout le monde se pose la question un jour. Cette question raisonne différemment selon le parcours de chacun mais on passe tous par là! Profitons tous de la vie pour ne rien regretter!
      Et merci pour mon anniversaire 🙂

      J'aime

  4. Joyeux anniversaire !
    Je te comprends tout à fait par rapport au questionnement. Je ne crois pas à une « date d’expiration », je crois que la seule chose sûre c’est qu’on finira tous par y passer et que le quand est tout à fait aléatoire. Mais en même temps, mon père et ma mère étant tous les deux décédés à 42 ans, je crois que je ne vais pas en mener large en m’approchant de cette âge là…
    Je ne sais pas si c’est vraiment rassurant mais dis toi que tu t’en sors bien malgré tout, et que si tu devais vraiment partir tout n’est pas perdu pour ta petite Tess. Apprivoiser la mort pour vivre pleinement, ça peut marcher ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour mon anniversaire 😀
      J’ai pensé à toi quand j’ai écrit mon article et je me demandais comment tu le vivais justement 😉
      Je suis certaine que Tess s’en sortira quoiqu’il arrive et je profite de chaque moment à ses côtés!

      J'aime

  5. Moi j’ai eu mon premier enfant à trente ans, qu’est ce que c’était chouette! Je m’y sens bien dans ma trentaine, tu verras, c’est bien.
    Cela dit tu sais, c’est pas parce qu’on a tout ce qu’il faut pour être heureux (maison, enfant, boulot) qu’on est heureux même si on nous le fait croire. Ou peut -être que justement c’est l’occasion de se poser la question sur ce qu’on veut vraiment.
    Après l’histoire de ta maman, c’est autre chose. J’essaye de trouver des mots rassurant mais je ne voudrais pas non plus minimiser ton angoisse parce qu’après tout elle est légitime (subjectivement du moins car objectivement, même si le doute plane, tu sembles évoquer des causes accidentelles, imprévisibles donc en matière de probabilité, tu as surement autant de risque que moi, c’est juste que toi tu en es consciente).
    Je te souhaite une décennie pleine de joies et de bonnes surprises!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour tes souhaits 🙂
      Je suis certaine que la trentaine c’est top avec tout le bien qu’on m’en dit 😉
      Je crois que tout ce que j’ai me rend heureuse mais tu as raison, c’est un âge où tout est encore possible et ça peut être bien de se questionner dessus!
      Et puis pour ma maman, je crois que tu as totalement raison! Reste plus qu’à m’en convaincre définitivement 🙂

      J'aime

  6. Tout d’abord, je te souhaite un joyeux anniversaire ! Ton article me parle sur plusieurs aspects. Ce n’est pas ma mère qui est décédée mais ma tante. Elle avait 26 ans et c’était dans un accident de voiture. Ma mère a mis beaucoup de temps à faire le deuil de sa sœur. Et moi qui ne l’ai jamais connue, j’ai l’impression d’avoir vécu avec son « fantôme » une grande partie de ma vie. Au fond de moi j’ai toujours eu peur de mourir comme elle et au même âge, comme si cela allait obligatoirement se répéter. Heureusement non! J’ai 33 aujourd’hui. Ce qui me parle aussi c’est que j’ai très peur de mourir jeune et que ma fille ne se souvienne pas de moi. Je pense que j’ai d’ailleurs créé mon blog pour lui laisser une trace. J’ai toujours eu conscience du fait qu’on pouvait partir jeune, à n’importe quel moment. Bref, même si je n’ai pas connu la terrible épreuve que tu as vécue avec la perte de ta maman, je te comprends. Je crois qu’il faut juste profiter de la vie et croire en sa bonne étoile. 😊

    J'aime

  7. Bonjour, je te découvre par cet article, c’est « amusant » mais tu es dans le thème du jour (j’ai parlé mort d’un parent ce jour avec une autre blogueuse par courriel).
    Je commence par le triste. Pas concernée personnellement, je le suis quand même directement par des très proches. J’ai envie de te dire : « Protèges toi, parles en à celles et ceux qui peuvent te comprendre ». Se retrouver « plus âgé » que son parent parait insensé et c’est un cap dur à passer/accepter. En avoir conscience me parait rassurant pour toi, le choc sera je l’espère moins violent.
    Maintenant la trentaine…. Vaste sujet que j’ai clos il y a 6 mois (Snif). C’est beau 30 ans : jeune mais déjà expérimentée. Une vie qui s’installe et un bébé tout mimi.
    Profites du jour présent, c’est cela qui compte

    J'aime

    • Merci pour ton passage et tes conseils. D’ici un peu plus de 5 ans, je viendrai vous raconter si le choc a été violent ou non!
      Je pense que tu as bien résumé la trentaine et je compte bien en profiter malgré mes peurs!

      Aimé par 1 personne

  8. Ta vie sera totalement différente de celle de ta maman. Dans une moindre mesure et c’est différent de toi, je souffre d’une maladie génétique comme ma maman. Cela a eu des impacts énormes sur ses grossesses, sa santé, sa vie. Il y a eu beaucoup de moments dures quand j’étais enfant, mais mon spécialiste m’a un jour prononcé ses paroles libératrices : « Oubliez le parcours de votre maman tout simplement parce qu’il n’a pas de règles et que la maladie évoluera chez vous totalement différemment ». Et pour le moment, il a raison 😉 Courage en tout cas. Je suis bien placée pour te dire que c’est difficile de se détacher de son histoire personnelle !

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ton commentaire! Même si nos histoires sont différentes, ce que tu décris me touche beaucoup! Et je retiendrai les paroles de ton médecin! Bon courage à toi aussi!

      J'aime

  9. Joyeux anniversaire pour commencer ! Ensuite, (désolée si je remue le couteau dans la plaie) mais quand tu dis que personne ne sait, c’est que le médecins n’ont pas compris ou que c’est un sujet tabou ? Je n’ose imaginer le choc que ça a du être pour toi et je comprends que 35 ans soit un âge charnière pour toi. Mais tu n’es pas ta maman et ta vie n’est pas la sienne. Tess sera une superbe grande soeur et gardera sa maman longtemps encore !

    J'aime

    • Merci pour mon anniversaire 🙂
      En fait on ne sait pas exactement ce qu’a eu ma maman car mon père a refusé qu’il y ait une autopsie pour la préserver. Et il n’y avait pas vraiment d’antécédents… Je comprends tout à fait le choix de mon père sur le coup du choc mais j’ai déjà dit à mon mari que si ça m’arrivait, il fallait une autopsie pour que nos enfants sachent car c’est dur de ne pas savoir.
      Je fais tout pour positiver malgré tout.
      Merci pour ta dernière phrase qui me va droit au coeur!

      J'aime

  10. Pour commencer, joyeux anniversaire, 30 ans, ça se fête quand même !
    Ensuite, et bien je ne peux que te comprendre; car même si tout le monde te dit que cette peur est irrationnelle; comment peut on « passer outre » après une telle épreuve !!
    Je ne saurai trop quoi te dire pour te rassurer malheureusement. J’ai perdu ma mère, ma grand mère d’un cancer, et je crois qu’il y en a eu pas mal d’autres du côté de mon père mais je ne les ai pas connu. En tout cas, c’est du coup quelque chose qui me fait très peur !! Ce qui explique d’ailleurs en partie ma grosse reconversion vers le « bio » : j’ai aussi cette trouille irrationnelle de tomber malade ou de voir à nouveau quelqu’un de ma famille touché par cette maladie. Et comme toi, je pense en premier lieu à mes enfants.
    Bref, je pense que c’est malheureusement quelque chose d’inévitable quand on a traversé une épreuve comme tu as connu. J’imagine que les médecins sont là pour te rassurer, je ne sais pas si tu vois aussi un psychologue ou quelqu’un à qui tu puisses en parler ? De mon côté je vois quelqu’un qui m’aide énormément sur ces peurs irrationnelles, et honnêtement, il m’a fallu beaucoup de temps pour me détacher de ce sentiment de fatalité et d’angoisse (que je ressens encore parfois!) Mais grâce à elle, je ne suis plus constamment dans la fatalité, ce qui est déjà énorme !
    Allez, hauts les coeurs, et profite de tes 30 ans, c’est le plus bel âge !!

    J'aime

    • Merci pour mon anniversaire et ton gentil commentaire.
      Je suis complètement d’accord avec ce que tu écris et te comprends très bien.
      Je ne vois pas de psy pour le moment. J’y songe peut être pour plus tard si ce sentiment s’amplifie. Je n’ai aucun a priori la dessus puisque j’ai été suivi longtemps après le décès de ma maman.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s