Mode de garde : notre cheminement #2

Comme je te le racontais dans mon article précédent, nous avons finalement orienté nos recherches de mode de garde pour Tess vers une assistante maternelle agréée au lieu d’un accueil collectif.

Je me suis instinctivement dirigée vers internet pour trouver des profils. J’ai écumé les sites mon-enfant.fr, le bon coin et nounou-top. Ce dernier est vraiment une pépite d’or. Il nous a permis de déposer gratuitement une annonce, de consulter des profils (nombreux) et de contacter les personnes directement via le site. La seule chose payante (d’après mes souvenirs) est l’échange de numéro de téléphone (non nécessaire à un premier contact ou une prise de rendez-vous). J’ai très vite été approchée par plusieurs professionnels et j’en ai contacté d’autres. Lors de mon inscription, l’une d’entre elles m’avait tapé dans l’œil et c’est la première à m’avoir envoyé un message. J’y ai vu comme un signe et nous avons pris rendez-vous dès le lendemain.

Préparer l’entretien

En vue de cet entretien, j’avais préparé une liste de questions pour être certaine de ne rien oublier. Si jamais toi aussi tu prépares un entretien avec une nounou, voici quelques pistes sur les sujets que tu peux aborder :


  • Fume-t-elle ? Son mari ? A-t-elle des enfants ? des animaux ?
  • Quelle est son expérience ? Puis-je voir son agrément ?
  • Quelle est sa vision de l’éducation d’un enfant ? Comment se positionne-t-elle en tant que nounou ? Quelle place donne-t-elle aux parents et à leurs choix ? Y a-t-il un cahier de liaison ?
  • Comment organise-t-elle ses journées ?
  • Comment gère-t-elle les siestes ?
  • Quelles activités propose-t-elle ?
  • Fait-elle des sorties à pieds ? en voiture ? Participe-t-elle à un réseau ?
  • Peut-elle cuisiner pour Tess ? Comment et quoi ?
  • Comment sécurise-t-elle sa maison ? Où va dormir Tess ? Peut-on visiter ?
  • Accepte-t-elle de prendre Tess si elle est malade ? A quelles conditions ?
  • Que doit-on fournir ? Quel matériel a-t-elle ?
  • Quels sont ses tarifs horaires ? les indemnités d’entretien ? les indemnités de repas ? Majore-t-elle les heures complémentaires et supplémentaires ?
  • Le contrat proposé en termes d’horaires et de nombre de semaines lui convient-il ?
  • Comment cela se passe-t-il si j’arrive en retard ?
  • Quand pose-t-elle ses congés ?
  • Qui sont les autres enfants accueillis ? Y a-t-il des périscolaires ?
  • A-t-elle des recommandations d’autres parents ?
  • Comment cela se passe-t-il pour le contrat ?
  • Avez-vous vu d’autres parents ? Quand attendez-vous ma réponse ?

L’entretien

Monsieur Bob travaillant, je me suis rendue à ce premier rendez-vous seule (accompagnée de mon gros bidon ^^). La petite maison de lotissement m’a tout de suite fait bonne impression. J’ai eu le sentiment d’arriver dans un endroit soigné. Même constat lorsque la porte s’est ouverte, l’intérieur était propre et aéré. L’assistante maternelle qui m’a reçue était telle que je l’imaginais : jeune, dynamique, gaie, qui met à l’aise. J’ai tout de suite été en confiance avec elle.

train-189828_1920

Crédit photo : Pixabay

 

Nous avons débuté l’entretien autour d’un jus de fruits. J’ai été agréablement surprise qu’elle ait préparé un petit classeur à mon intention répondant déjà à pas mal de mes questions. Elle y présentait toute sa famille, sa manière d’être et sa façon de voir l’éducation des enfants, etc. Elle y avait même mis une copie de son agrément, une attestation d’assurance et une version vierge du contrat si nous voulions travailler ensemble. Nous avons donc abordé chacun de ces points et j’ai pu lui poser toutes mes questions. Je me suis très vite sentie à l’aise avec elle. Nous étions sur la même longueur d’onde et j’ai senti un vrai respect de nos positions respectives.

Elle m’a ensuite fait visiter l’intégralité de son logement, de la cuisine en passant par les toilettes et en finissant par le garage. J’ai apprécié cette transparence car elle n’était pas obligée. La plupart des assmat ne font visiter que le lieu de vie et de couchage des enfants. Là, j’ai pu constater un intérieur impeccablement tenu qui m’a rassuré. Elle m’a indiqué également fournir la plupart du matériel sauf le consommable et cerise sur le gâteau, elle s’équipe à neuf pour chaque enfant.

Nous avons finalement abordé le contrat. Afin de ne pas tout découvrir et me faire berner, j’avais étudié un peu la chose avant l’entretien et survolé la convention collective. J’ai été agréablement surprise de constater qu’elle me proposait une trame vierge de contrat à construire ensemble. Nous étions vraiment dans la négociation entre les 2 parties avec un respect et une compréhension des impératifs de chacun. Ainsi, elle me proposait un tarif horaire abordable et aucune majoration pour les heures complémentaires et supplémentaires. De mon côté, je lui ai fait augmenter ses indemnités d’entretien étaient inférieures au tarif conventionnel pour le temps d’accueil quotidien que je lui demandais. Nous étions d’accord sur les vacances et la plupart des autres points.

J’ai eu l’impression d’avoir trouvé ma nounou dès le premier entretien mais Monsieur Bob devait d’abord la rencontrer. Elle m’a avoué avoir d’autres entretiens, il fallait donc qu’on se dépêche. Nous avons fixé un second entretien quelques jours plus tard et Monsieur Bob aura à peu près eu le même ressenti sauf qu’il n’était pas sûr et préférait comparer avec d’autres personnes. J’ai été très déçue sur le coup mais je savais qu’il avait raison.

Comparer

Afin de ne pas perdre de temps, j’ai fixé un autre rendez-vous chez une autre personne dès le lendemain. Je ne rentrerai pas dans les détails de cet entretien mais nous avons su dès notre arrivée que ça n’irait pas : une maison trop encombrée, des jouets non adaptés à l’âge, le mari qui parle et non la nounou, le mari qui cuisine et non la nounou, une visite des lieux très restreintes avec du matériel obsolète et surtout un contrat non négociable parce qu’elle n’y connaissait rien et qu’elle appliquait le contrat type de l’association des nounous de la ville (contrat qui ne nous convenait pas du tout sur le principe).

Faire un choix et s’engager

Bref, tu l’auras compris, nous avons vite mis fin à l’entretien et avons confirmé dès le lendemain auprès de mon premier coup de cœur (car oui, ça en été vraiment un). Même si elle ne voulait pas, nous avons signé un engagement réciproque afin qu’elle, comme nous, soyons protégés et rassurés. Enceinte de 6 mois, j’avais mon mode de garde et je pouvais poursuivre ma grossesse sereinement.

 

Et toi, comment se sont passés les entretiens avec les assistantes maternelles ? Tu as trouvé facilement la perle rare ? Tu as eu des bonnes ou mauvaises surprises ?

Publicités

14 réflexions sur “Mode de garde : notre cheminement #2

  1. Ha, la recherche de la nounou !… Contrairement à vous, pour nous c’était le choix initial (envie de préserver un cocon à notre fille). Nous n’avions pas pris la peine de chercher avant la naissance car j’avais demandé la liste au RAM, et il y avait plus d’offres que de demandes. Nous avons rencontré plusieurs personnes après sélection sur critères géographiques et choisi une première personne qui s’est désistée quelques jours après pour raison de santé. Rebelote à quelques semaines de ma reprise donc. Je ne voulais pas choisir parmi les recalés, donc nous avons enchainés d’autres rdv (toujours à 3) et choisi une personne à qui nous avons laissé notre bébé de 3,5 mois. La période d’essai n’a pas été concluante entre elle et mon mari, elle a souhaité arrêté mais ce n’était pas très grave car entre temps j’ai perdu mon emploi. Déménagement suite à mon nouveau boulot : moins disponibilité et un besoin urgent en plein été… 2 rdv, nous avons vite choisi. Elle y est restée 1 an, pas toujours facile mais rien de grave jusqu’au désaccord qui nous a fait rompre le contrat en urgence. Ensuite, j’ai visité la Mam mais ça ne nous a pas séduit et finalement choisi une jeune nounou (1 seul rdv j’étais un peu blasée et ça collait bien). 6 mois au top de la bonne humeur, les copains, les sorties ! Et puis elle nous a annoncé qu’elle déménageait pour suivre son conjoint qui changeait de boulot. 2 rdv plus tard nous avons choisi une nouvelle nounou chez qui ça se passe très bien et à qui j’espère confier mon 2e bébé dans quelques mois. La place n’est pas encore officiellement réservée mais j’ai déjà demandé et sur le principe c’est ok. J’espère que ça sera la seule nounou du 2e bébé ! ^^

    Aimé par 1 personne

    • Et bien, que de péripéties avec vos nounous!! Ça montre bien comment le parcours peut être semé d’embûches parfois!
      Je croise donc les doigts pour que cette dernière nounou soit la bonne et l’unique pour bébé 2 😉
      Ici aussi on espère la garder pour un deuxième même s’il n’est pas encore en route… lol

      J'aime

  2. Wow, mon premier entretien d’assmat je ne l’avais pas aussi bien préparé ! (ni les suivants d’ailleurs !) C’est chouette si vous avez trouvé la bonne personne dès le début. C’est avant tout une question de feeling et j’ai l’impression que ça a bien marché ! Notre parcours est un peu plus chaotique… J’ai un article sur le feux d’ailleurs 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je pense aussi que c’est vraiment une question de feeling. Je me sentais rassurée d’avoir bien préparé l’entretien mais au final, je pense que si je ne l’avais pas fait, le résultat aurait sûrement été le même.
      J’ai hâte de lire ton article à ce sujet 🙂

      J'aime

  3. Ou la la, on a trouver notre nounou un peu dans l’urgence (je commençais un cdd 15 jours plus tard) par mis la patientelle de mon mari 😁 : elle venait de lui déposer des cartes, c’était la plus pleine de bonheur sens des nounous de sa patientelle. Je crois que je ne lui ai même pas demandé son agrément …
    Elle n’a pas un grand niveau d’éducation (j’ai appris récemment de sa part qu’elle n’avait pas le bac, tu vois à quel point ça m’a perturbé), elle n’est pas toujours dans les clous de la pmi et du ram, mais elle est dans notre rue, elle adore les enfants, elle fait plein d’activité avec eux et fait preuve de bon sens.
    Puis, on s’arrange mutuellement, elle a accepté mon contrat de mi-temps pour les deux garçons, mais je m’arrange pour que ça colle avec ses autres contrats vis à vis de son agrément.
    FeuFolet va être très triste de la quitter pour la rentrée et j’espère pouvoir lui réserver une place pour un troisième 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je pense aussi que le niveau d’éducation ne fait pas qu’une assmat soit bien ou non. Par contre, l’agrément et tout ce qui est en lien avec la PMI, c’était quand même important pour nous, non pas pour la qualification mais en terme d’assurance.
      Ça doit être bien pratique d’avoir la nounou dans la même rue! Et c’est important de pouvoir s’arranger mutuellement, ça crée de la confiance et du respect je trouve. J’espère que tu auras ta place pour un petit troisième tout comme moi pour un petit deuxième 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Ah! le choix de la nounou c’est parfois un sacré parcours du combattant. Comme on c’est fait rapidement refoulée de la crèche municipale, que la crèche privée c’était hyper cher, on c’est rapidement tourné vers une assistante maternelle. Comme toi on avait préparer les questions (j’ai une copine qui est assistante maternelle qui m’avait bien aiguiller sur les questions à poser). On a rencontrer quatre personnes et finalement notre choix c’est porté sur la première qu’on avait vu car outre le fait qu’elle habitait dans l’immeuble dans lequel nous vivions jusqu’à il y a deux mois c’est avec elle que le feeling est le mieux passer bien qu’elle soit assez âgée car les trois autres, c’était pas trop ça malheureusement. Aujourd’hui notre fils qui a un an est épanoui, d’ailleurs on l’a recommandé à un collègue de mon mari qui cherchait une nounou pour son fils et eux aussi en sont très contents. Par contre, je pense que lorsque nous aurons un second enfant, je craint qu’elle ne prenne pas bébé 2 en garde car vu son âge elle va se pense arrêté lorsque mon fils et les autres enfants qu’elle garde entreront à l’école, donc faudra trouver une autre perle rare.

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui, la crèche privée, c’est souvent très cher! C’est super si vous avait pu trouver la nounou idéale pour votre fils et en plus dans le même immeuble que vous. J’espère que vous aurez la chance de trouver à nouveau la perle rare pour bébé2.

      J'aime

    • C’est génial ça le speed dating nounou. J’en avais déjà entendu parler mais plus pour des baby-sitter. Il faut faire confiance à nos coup de foudre dans ces cas là je pense, on se trompe rarement 🙂

      J'aime

    • Nous n’avons en effet pas interprété la convention collective en ce sens (le taux de majoration est laissé à la négociation entre les parties). Ma nounou fonctionne comme ça depuis toujours mais je me renseignerai, merci 🙂

      J'aime

  5. Comme toi, j’étais partie d’emblée sur l’idée d’une crèche. Lorsque j’étais enceinte de mon premier, la ville organisait une réunion pour les futurs parents où étaient présents les spécialistes de l’enfance. Là ils nous ont expliqué que c’était par eux, par les relais petite enfance qu’il fallait passer pour les demandes (dans ma tête, il fallait contacter la crèche directement) mais que clairement vu l’avancé de ma grossesse (6ème mois) et la fin de mon congé maternité (février ou mars) , fallait pas trop espérer… (effectivement, on a eu une place, mon fils avait 18mois passé, donc deux ans plus tard). On est donc allé au Relais D’assistantes maternelles qui avait la liste des nounous de mon quartier et qui nous a conseillé la crèche familiale (association qui gère des assmat, les enfants sont gardés à domicile et vont à la crèche une fois par semaine).Du coup on a rencontré plein de nounous privées…c’était épique (j’en ai fait un article en deux parties, c’est dire). On a fait un choix par défaut. Enfin deux choix, le papa et moi avions des avis divergeants. J’ai gagné et puis ma nounou était prise, on a donc choisi la sienne. Et puis la crèche familiale nous a appelé pour nous proposer une nounou : la perle, elle a eu notre confiance à l’unanimité.

    Bon du coup pour numéro on s’est dit qu’on n’aurait pas à revivre ça et puis nounou a déménagé. Et j’ai de quoi refaire un article XD

    Quoiqu’il en soit, moi je mise vraiment sur le feeling et je suis très contente pour vous, et Tess.

    Aimé par 1 personne

    • Le feeling c’est vraiment important!
      J’espère que vous avez aussi trouvé la perle rare pour numéro 2! J’irai jeter un coup d’oeil sur tes articles 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s