La question du deuxième 

« Je veux un bébé… mais j’ai peur! »

Ce sont ces mots que Monsieur Bob a prononcés un samedi après-midi de juin en rentrant dans un magasin de déstockage. Le lien? Aucun!

Je ne vais pas te mentir, à ce moment précis, mon cœur a loupé un battement et je n’ai pas compris ce qu’il m’arrivait. Jamais je ne m’étais attendue à ce qu’il aborde ce sujet sous cet angle alors que Tess n’avait même pas 18 mois. Un peu prise au dépourvu, je lui ai simplement répondu par les mêmes mots:

« Moi aussi je veux un bébé mais j’ai peur… »

Voilà, fin de la conversation avant plusieurs heures ou jours, je ne me souviens plus bien. Nous avions dit tous les deux ce que nous avions sur le cœur et nous nous sentions sereins d’être sur la même longueur d’onde. Car ce deuxième bébé, c’était une évidence, nous le voulions depuis toujours. Pourtant, jamais nous n’avions vraiment approfondi le sujet et notamment, jamais nous n’avions répondu à la fameuse question du « Quand? ».

Mais finalement, si c’est une évidence, de quoi ai-je vraiment peur?

J’ai peur de tromper Tess

Même si je sais qu’à terme elle sera ravie d’être grande soeur, j’ai peur qu’elle ne comprenne pas, et irrationnellement qu’elle nous en veuille. C’est un peu comme lui faire un enfant dans le dos. J’espère qu’on arrivera à lui faire comprendre que rien ne changera notre amour infini pour elle.

maternity-1542584_1920

Crédit photo: Pixabay

J’ai peur de ne pas aimer ce deuxième enfant autant que Tess

J’aime tellement Tess que j’ai du mal à imaginer que mon coeur de maman puisse aimer une deuxième fois de la même manière! L’amour que j’ai pour Tess n’a pas été inné, il a grandi de jour en jour. Ce sera sûrement pareil pour un second enfant mais difficile pour l’instant de le concevoir.

J’ai peur de retrouver un petit être que je ne comprendrais pas

J’ai mis longtemps à comprendre Tess. Je ne savais pas toujours ce dont elle avait besoin. Il a fallu plusieurs mois pour qu’on s’apprivoise. Aujourd’hui, tout roule à peu près comme sur des roulettes et retourner dans cette période d’incertitudes et de tests peut être angoissant.

J’ai peur de ne pas réussir à m’organiser pour gérer 2 enfants

J’ai déjà parfois des difficultés à gérer Tess alors qu’elle est seule. Je sais que je manque cruellement d’organisation et qu’avec un second enfant, il n’y aura plus vraiment la place à l’improvisation. Si je veux que les enfants mangent à 19h30 et soient couchés à 21h, les mettre mots seront anticipation et organisation. Et pour être sincère, ce n’est pas vraiment ce qui me définit à la maison! Parfois, je me dis que si Monsieur Bob continue à travailler régulièrement tard le soir, je ne m’en sortirai jamais.

J’ai peur de ne pas réussir à accorder du temps à chaque enfant

Chaque enfant aura besoin de moments rien qu’à lui avec chacun de nous. Hors de question pour moi de ne pas être présente pour mettre Tess au lit ou pour la consoler après un gros chagrin. J’espère pouvoir aussi continuer à réussir à jouer avec l’un comme l’autre. Les débuts risquent d’être difficiles…

J’ai peur que ce bébé n’ait pas hérité de nos gènes du sommeil

Voilà, c’est dit, chez nous on est des marmottes! Même Tess nous offre 12h de sommeil par nuit, fait des siestes de 3h et a fait ses nuits à 6 semaines. C’est tellement idéal que j’ai peur que bébé 2 soit tout le contraire comme par vengeance. Et chez moi, le sommeil c’est sacré! En dessous de 7h, je ne suis bonne à rien, je n’ai plus de patience et je déprime vite! Vous croisez les doigts pour nous? 😉

J’ai peur que les pleurs du bébé déstabilisent Tess

C’est bien connu, un bébé ça pleure. Souvent, encore plus le soir où il connait la période des pleurs de décharge ou encore à cause des coliques (qu’on a évité avec Tess, ouf!). Je me demande donc comment ma puce va vivre cette période déjà pas facile pour les parents. J’espère qu’elle ne sera pas trop déstabilisée dans sa vie ni perturbée dans son sommeil.

J’ai peur de cette période post partum

Pour Tess, le post partum a été une période où plus rien n’avait de goût et pendant laquelle je me disais que je ne serais plus jamais heureuse car j’avais déjà tout pour l’être. Je ne pense pas que c’était une dépression. Juste un gros baby-blues encore plus marqué lors du réveil en pleine nuit pour manger. Alors oui, ça passe et on le sait mais c’est quand même difficile à vivre.

J’ai peur que ma famille perde son équilibre

Je lis souvent que l’arrivée d’un deuxième enfant est bien plus cataclysmique que pour un premier enfant. La famille perd son équilibre et doit trouver de nouveau repère. Certains n’y parviennent pas forcément. Je crois en notre famille, en notre couple mais forcément, j’ai peur que cet équilibre trouvé à 3 ne soit pas retrouvé à 4 (sous d’autres formes bien sûr).

J’ai peur qu’on ne s’en sorte pas financièrement parlant

Alors oui, c’est beaucoup plus terre à terre comme peur et ça peut être tabou pour certains. Mais voilà, pour élever des enfants, on a besoin d’argent. Payer 2 fois la nounou nous semble irréel et nous avons voulu attendre que Tess rentre à l’école pour pouvoir assumer. Mais comme tu le liras ci-dessous, nos plans ont été quelques peu bousculés d’où la crainte qui revient à la surface.

J’ai peur de ce que la blogosphère nous décrit parfois

Et puis il y a des billets, qui quand tu es en plein questionnement sur un deuxième enfant, te terrifient un peu plus encore sur ce que tu t’apprêtes à commettre… Je pense particulièrement à un des derniers articles de Maman BCBG. Heureusement, depuis, un nouveau souffle est venu adoucir tout ça et j’en suis ravie pour elle.

Sommes-nous prêts?

Récemment, nous avons appris que nos plans seraient bouleversés et que Tess ne rentrerait peut-être pas à l’école en septembre 2018. J’ai beaucoup pleuré car pour moi cela voulait dire reporter nos projets de deuxième enfant, même s’ils n’étaient pas encore concret. Pourtant, ça m’a fait prendre conscience d’une chose: depuis ce samedi de juin, j’ai muri, mes peurs sont devenues moins fortes et je sais maintenant que nous sommes prêts à avoir ce deuxième enfant.

pills-1354782_1920

Crédit photo: Pixabay

Aujourd’hui, je te l’annonce, nous avons pris notre décision. Au mois d’août, je suis allée chercher une boîte de pilules à la pharmacie. 3 plaquettes, les 3 dernières avant que nous commencions officiellement les essais pour un deuxième enfant ; voilà ce qu’elle contient. Un rendez-vous pré-conceptionnel chez le gynécologue fin octobre lancera le top départ. Alors oui, nous allons prendre notre temps et ce deuxième enfant sera conçu sans pression. On sait que ça peut mettre du temps comme pour Tess, nous nous sommes préparés à l’idée.

Et toi, as-tu peur d’avoir un deuxième enfant? Comment as-tu su que tu étais prête? Tes peurs se sont-elles avérées fondées?

Publicités

79 réflexions sur “La question du deuxième 

  1. Comme toi je n’ai qu’un enfant pour l’heure, notre merveilleux petit Charlie ! Comme toi nous savons que nous en voulons un 2ème et c’est une évidence pour nous aussi.
    Mais contrairement à toi aucun de nous ne se posent ces questions et n’a toutes ces craintes bien légitimes dont tu parles.
    Alors forcément en te lisant et en voyant tes questionnements, avant même d’arriver à la fin de ton article j’ai su. J’ai su que tu étais prête, prête pour cette belle aventure et ce nouveau bonheur.
    Contrairement à nous, vous êtes prêts, c’est une évidence 😉
    Félicitation pour cette décision et cette nouvelle aventure !

    Aimé par 2 people

    • Bienvenue sur le blog et merci beaucoup pour ton commentaire qui me touche.
      Tu as peut-être raison, le fait de se poser toutes ces questions nous a sûrement fait avancer vers le chemin d’une nouvelle parentalité. Pour autant, je ne suis pas sûre que ce soit le chemin forcément nécessaire et je vous souhaite de vous lancer dans l’aventure quand vous serez prêts et sans vous prendre la tête autant que nous 🙂
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  2. Comme j’ai eu peur aussi.
    Paparose parlait d’un deuxième bébé très tôt. pas parce quq’il le voulait tout de suite, mais parce que ça lui semblait une évidence qu’il y en aurait un autre.
    moi j’ai dit « Niet ». J’avais peur de la réaction de Fleur, peur qu’elle ait le sentiment qu’on ne l’aimait pas (je passe sur les aspects de ma propre relation avec mes parents et ma soeur).
    J’avais peur financièrement, j’avais peur d’être débordée et de ne pas avoir le temps de jouer.
    je n’ai jamais eu peur de ne pas dormir (hahaha), je n’ai jamais eu peur de ne pas comprendre le bébé (hahaha)
    Au final : Fleur adore sa sœur et est ravie d’en avoir eu (pas tous les jours non plus, faut pas se leurrer); financièrement on n’a pas vu la différence (bon Fleur entrait à l’école quand on Rose est née, mais il faut avouer qu’à 2 enfants les aides CAF augmentent de manière non négligeable). Je suis débordée et je me plains souvent de ne pas avoir de temps pour elles. Je ne dors plus bien depuis 3 ans (mais Rose est un cas à part niveau sommeil). Quant à les comprendre …pff comprend-on bien un autre être humain de toute façon?
    Parfois il m’arrive de me dire qu’avec un seul c’était quand même beaucoup plus simple (et moins bruyant). Mais JAMAIS je n’ai regretté notre décision (même les nuits sans sommeil, alors c’est dire).
    C’est pas « que du bonheur » mais il y en tellement que c’est déjà pas mal.

    Aimé par 1 personne

    • Bienvenue sur le blog et merci pour ce commentaire rassurant!
      Mine de rien, même si ce que tu décris n’est pas tout rose, je le prends avec philosophie. Comme tu dis, tout le bonheur qui est à la clé en vaut la chandelle je pense. Et je suis certaine que Tess sera ravie d’avoir un compagnon de jeu (premier test en octobre chez la nounou, un petit bébé arrive alors que jusque là c’était la dernière arrivée ^^) Et puis, tous ces questionnements nous sembleront sûrement une évidence par la suite!
      Aujourd’hui, je le prends avec philosophie mais j’espère quand même pouvoir garder mon quota de sommeil 😉

      J'aime

  3. Comme tu t’en doutes ton article me parle beaucoup ! Je pourrais cocher chacune de tes peurs comme étant les miennes (surtout la question du sommeil, parce que pour nous aussi ça a été tellement facile avec la Biscotte qu’on s’attend forcément à pire…).
    Pour nous la date de top départ n’est pas encore complètement tranchée : tout de suite, dans un mois ou en janvier ? On n’a pas encore sauté le pas de le décider « pour de vrai ».
    Alors je te souhaite une attende la moins longue possible, et un joli bidon rond pour 2018 ! ❤

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup! J’espère en effet que l’attente sera moins longue que pour Tess mais je lui laisse au moins 6-7 mois pour prendre le temps d’arriver quand il a envie! Après faudra se dépêcher un peu plus ^^
      J’avais peur de faire tâche avec ma question du sommeil, je suis contente de ne pas être la seule 😉
      Et puis, je te souhaite aussi un beau bidon pour 2018 peu importe quand vous commencerez 😀

      Aimé par 1 personne

  4. J’ai des peurs quasi-similaires, mais mon deuxième bébé arrive dans moins 3 mois donc je commence aussi à avoir hâte de découvrir la vie à 4 ^^ (la faute aux hormones sûrement).
    Je n’ai pas le sentiment de tromper mon ainée car moi il est très clair qu’agrandir la famille est un choix des parents, qui déstabilise nécessairement l’équilibre familial, lui demandera à elle aussi des efforts mais comme beaucoup d’étapes dans sa vie d’enfants. Je crains d’être peut-être trop exigeante avec elle
    Je n’ai pas non plus vraiment peur de moins aimer mon deuxième enfant, même si j’ai mis un peu de temps avant d’accepter qu’il ne s’agit pas de recommencer pareil, mais d’accueillir une nouvelle personne, dans un contexte différent…
    Pour la question de l’organisation, des pleurs, du temps, du sommeil, je te rejoins totalement. Ce sont mes craintes principales, mais je me dis que les périodes difficiles passent, que ma grande sera peut-être une petite lumière et que ce sera l’occasion d’évoluer pour l’organisation (comme j’ai déjà évolué avec l’arrivée de ma fille).
    Quant à l’argent, nous vivons déjà de peu (sous le seuil de pauvreté) et ça va, donc ça ne m’inquiète pas trop. Nos conditions matérielles sont beaucoup moins propices que pour la première naissance mais je sais que l’essentiel est là et que si la santé de chacun tient le cap, ça ira.

    Aimé par 2 people

    • Je comprends que tu aies hâte de découvrir la vie à 4, surtout à moins de 3 mois du terme 🙂
      Je pense que tu as totalement raison sur l’équilibre familiale et les étapes de sa vie d’enfant. Ca me fait encore plus relativiser sur la question bien que les peurs soient finalement en grande partie estompées. Comme tu le dis pour l’organisation, un premier enfant nous a déjà bien fait évoluer et naturellement, il en sera pareil pour un second je pense. Et puis question argent, je sais qu’on n’est pas à plaindre. On galère un peu parfois mais finalement on s’en sort bien. Si Tess ne rentre pas à l’école de suite, il n’y aura au pire que quelques mois de galère et je n’ai pas le droit de m’en plaindre car beaucoup élèvent leurs enfants avec moins. Et comme tu le dis, tant que la santé est là, tout ira bien!
      A très vite!

      J'aime

  5. Moi je voit ça comme quelque chose de viscérale. Si la peur est trop présente c’est que ce n’est pas encore le bon moment.
    Et puis, je pars du principe qu’il n’y a pas de problèmes, que des solutions ça permet de voir les choses sous un autre angle.
    Pour ce qui est du sommeil, bah clairement notre fille n’as pas hérité de nos gènes. Enfin peut être que s’il n’y avait pas eu cette intolérance découverte très tardivement (2ans passé!) Et si, et si.
    Enfin c’est comme ça. Ma vision de la vie a beaucoup changé depuis, cela nous obliger à ce recentrer sur l’essentiel. Et pour ça au final, je suis bien contente d’avoir vécu ce que j’ai vécu même si c’est loin d’être facile.
    Forcément l’envie du deuxième s’est fait un peu attendre car je ne me voyait pas me lancer dans des essais bébé tant que nous n’avions pas retrouvé un peu d’équilibre.
    A chacun son rythme.
    Bien évidemment, je ne vais pas te promettre que pour un deuxième ça ira tout seul, ça serait mentir.
    Mais peut être le temps de vous lancer, cela vous permet de mettre au point une organisation qui roule.
    Bon, et puis, moi je pars aussi du principe que dans la vie il n’y a pas de hasard et que les épreuves sont faites par nous faire avancer.
    En tout cas, c’est un chouette projet 🙂

    Aimé par 1 personne

      • Je pense que tu as raison sur cette envie viscérale. En fait c’est ce qui m’a fait réaliser que toutes mes peurs allaient bien devoir se résoudre d’elles-mêmes et que ce bébé, on le voulait malgré tout. C’est vrai que tu n’as pas été gâtée toi niveau sommeil! Je t’en tire mon chapeau d’ailleurs! Je ne sais pas comment j’aurais vécu cela à ta place même si comme tu le dis, on doit composer avec et la vision de la vie doit changer!
        J’avoue que je n’espère pas tomber enceinte 2 mois après nous être lancés, un peu d’attente nous permettra de nous recentrer sur nous, sur notre désir et de nous projeter.
        Je te souhaite, une fois l’équilibre revenu et l’envie viscérale présente, un beau bébé! (Chacun son rythme comme tu dis! Je ne te mets pas de pression 😉 )
        Et tu as raison, on oublie trop souvent que les enfants sont pleins de ressources 🙂
        A très vite!

        Aimé par 1 personne

  6. Merci pour cet article qui me confirme que je ne veux pas d’autres enfants ! Tes appréhensions sont justement ce que je ne veux plus vivre malgré tout l’amour que je porte à ma fille …

    Je trouve ça bien que tu te poses avant de lancer les essais, ça prouve que tu penses à tout le monde et que tu veux aborder cette seconde maternité dans la sérénité mais la vie c’est un lot de surprises ! Il y a tous ses paramètres que tu cites que nous ne maîtrisons pas, mais j’en suis sûre que vous pourrez surmonter toutes ses épreuves car quand on a son bébé dans les bras toutes nos peurs s’évanouissent …
    Je te souhaite donc une grossesse rapidement et qu’elle se déroule sans encombres 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup Sandra! Je pense en effet que cette deuxième grossesse s’abordera avec de la sérénité. Même si mes peurs n’ont pas disparu, elle se sont atténuées et on ne peut pas tout maîtriser. Et puis comme tu dis, la vie, c’est un lot du surprises, on s’adaptera dans tous les cas!
      Peut-être qu’un jour tu passeras outre tes propres appréhensions pour te lancer à nouveau dans l’aventure! Mais en attendant, profite de ta fille 🙂
      A très vite!

      J'aime

  7. Oui évidemment toutes ces peurs nous les avons toutes!
    Concernant la peur de ne pas aimer autant, oui j’ai songé à ça mais cette peur a disparu dès la grossesse. En revanche je me souviens très bien, lorsque mon test de grossesse est revenu positif, de m’être sentie triste pour ma fille ainée et de la sensation de la trahir.
    Concernant le sommeil, étant nous aussi de gros dormeurs, c’était une grande crainte, mais la cadette dormait encore plus que notre ainée 🙂 cela dit ça a pesé dans la balance et nous n’avons pas tenté le coup une troisième fois 😉
    Côté organisation, je suis une quiche et je n’ai jamais trouvé le rythme dont je rêvais à la naissance de ma fille cadette (genre l’emploi du temps réglé comme du papier à musique). Je pense pourtant que mes filles ne manquent de rien. Je fais juste comme je peux. Je ne peux pas te promettre qu’il n’y aura pas de gros moments de découragements, parce que reconnaissons-le, gérer le 17-20h seule (comme toi mon compagnon rentrait très tard), c’est hard. Mais ça passe, et ça va mieux en grandissant 😉 et puis il y a plein de petites joies qui réparent tout ça!
    Bref, vous prenez ces décisions à deux et en connaissant vos craintes, vous êtes donc préparés! Tu verras que beaucoup d’entre elles vont vite s’envoler 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends ton ressenti lors du test de grossesse… Ca ne m’étonnerait presque pas d’avoir le même le jour où ça arrivera.
      Bon par contre, tu me rassures pour le sommeil, merci 😉
      Comme tu dis, c’est vraiment le 18-21 qui me fait peur pour l’organisation. Mais bon, on va bien trouver notre rythme et Tess va acquérir tout doucement plus d’autonomie.
      Je suis confiante et tu me le confirmes, nos craintes vont vite disparaitre!!
      A très vite!

      J'aime

    • J’ai beaucoup pensé à ça aussi! Ca fait partie du bonheur incontestable d’être parent 2 fois! J’ai hâte de voir ça dans les yeux de Tess et de petit 2 😉
      Merci pour ton commentaire rassurant!

      Aimé par 1 personne

  8. On a toutes peu ou prou toutes ces interrogations avant un deuxième, et je crois que tu les auras toujours même quand tu seras tombée enceinte, c’est comme un rite de passage par lequel on passe à peut près toutes! (avait tu lu mon article là dessus? http://picou-bulle.over-blog.com/peur-du-deuxieme.html). Je crois que c’est justement le cheminement intellectuel qui nous amène à savoir qu’on est prêt…comme on voit les éventuels problèmes, c’est qu’on est prêts à les affronter! alors bonne chance pour les essais!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire. Je crois que ton article est le premier que j’ai lu chez toi mais je l’avais complètement oublié! Merci pour la piqûre de rappel, c’est un plaisir de le relire surtout que je vois qu’il répond à pas mal de mes questionnements!
      C’est vrai qu’aujourd’hui, je me sens à peu près prête à affronter chacune de ces peurs… L’avenir nous dira si j’avais raison 🙂

      J'aime

  9. Maintenant que j’ai un bébé je conçois totalement la question du sommeil ! Franchement cest le nerf de la guerre. Moi aussi je suis irritable si j’ai moins de 7h de sommeil !!!
    Pour tout le reste je pense que tes peurs sont naturelles et loin d’être unique ! Je crois que chaque personne se les pose avant un second enfant. Nous j’avoue on va attendre et notre argument en plus de cest un peu tôt là est purement financier aussi ! Et puis cette seconde grossesse sera la dernière donc je veux la vivre bien et pouvoir profiter !

    Aimé par 1 personne

    • J’apprécie de ne pas être la seule sur la question du sommeil ^^
      Je pense aussi que mes peurs sont assez communes à tout le monde! D’ailleurs en relisant l’article de Picou Bulle, j’ai presque eu l’impression de me relire ^^
      L’aspect financier était jusque là la raison principale de ne pas lancer bébé 2! On voulait attendre que Tess aille à l’école. Finalement ça ne se fera sûrement pas et inimaginable pour moi de repousser. On avisera pour le financier en temps voulu (et on va prier pour que la CAF nous aide un peu…).
      Ce sera aussi la dernière grossesse, donc je compte bien prendre mon temps et en profiter aussi 🙂

      Aimé par 1 personne

  10. Bonjour , j’avais exactement les mémé peurs avant bébé 2 … et tout ce fais naturellement , ont aiment pareil et c’est un bonheur de plus dans sa vie . Et après il y a eu bebe 3 et un vrai bonheur aussi …. 3 enfants 3 fois plus d’amour . Ça coûte oui mais rien ne vaux une famille . Je ne suis plus avec le papa mais ma vie sans eux serait tellement plus fade . Alors hâte de suivre les nouvelle aventures et le suivie de bébé 2 . Bonne journée . Angel

    Aimé par 1 personne

    • Je mise en effet sur le fait que tout se fasse naturellement. Tu dois être comblée de bonheur avec tes 3 enfants! On ira sûrement pas jusque là 😉 et puis tu as raison, je pense que rien ne vaut une famille même si ça coûte un peu d’argent!
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

    • Décidément moi qui pensait que j’allais être une des seules à penser au sommeil, je suis loin de l’être ^^ Merci pour tes souhaits, on croise les doigts pour que dame nature soit de notre côté 😉

      J'aime

  11. C’est marrant, nous on s’est lancé dans le deuxième sans réfléchir (en même temps, on en veut 4, faut pas trop réfléchir 😂)
    Les inquiétudes sont venus pendant la grossesse, surtout celle d’aimer autant … Et LutinCoquin a répondu à cette interrogation avec la plus grosses claque qui soit : faire une méningite à 10 jours de vue … je me suis décomposée à l’annonce du diagnostic (surtout qu’à ce moment là, le médecin ne pouvait pas nous dire si elle était grave ou pas -heureusement pas) et j’ai compris que ce petit bout d’homme qui venait de nous rejoindre avait déjà pris toute sa place parmi nous.
    je vous souhaite de bonnes essais, après, c’est de l’organisation mais aussi du bon sens 😉

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que pour en faire 4 tu dois pas trop réfléchir! Je dirais même que c’est contre-indiqué 😉
      Sacrée épreuve à quelques jours de vie… Je comprends que la question ait vite trouvé une réponse! Heureusement que tout a bien fini!
      J’espère qu’on saura faire preuve de bon sens 😉

      Aimé par 1 personne

  12. Très bel article. C’est amusant, mais mon mari et moi ne nous sommes jamais posé cette question… avec lui j’ai jamais eu peur, cela fait partie des raison qu’il est mon mari.
    On fait un second enfant souvent pour qu’il grandisse avec le premier. Parfois la vie nous l’offre dès qu’on en fait la demande à mère nature. Parfois cela prend de longues années… mais ce n’est pas trahir son premier enfant que d’en faire un second : c’est lui offrir une personne de plus à aimer.
    J’ai eu envie de répondre à tes intérrogations. Mais je ne le ferais pas car mes réponses sont personnelles dans le sens ou ce sont les miennes. Tu trouveras les réponses à tes questions, petit à petit, sans vraiment t’en rendre compte.
    Je te souhaite un beau bébé dès les premiers essais.

    J'aime

    • Oh merci pour ton gentil commentaire! C’est beau ce que tu dis sur ton mari!
      Je suis complètement convaincue que c’est une chance pour Tess d’avoir un frère ou une soeur. Je n’imagine pas la vie sans les miens! Je suis donc certaine que cette peur va vite s’envoler comme certaines s’envolent déjà! J’espère que dame nature sera de notre côté 🙂

      Aimé par 1 personne

    • Ta peur est tout à fait légitime même si je ne me suis jamais posée cette question. En fait je l’imagine comme une possibilité mais je préfère ne pas y penser. J’espère que les surprises de la vie n’iront pas dans ce sens que ce soit pour moi ou quiconque me lise ou non.

      J'aime

  13. Il est beau ton article… Et tous tes questionnements sont parfaitement fondés, je crois que nous passons tous et toutes par là… L’arrivée du deuxième n’est pas toujours simple, mais c’est 2 fois plus de bonheur… Et quand ils arrivent à ne pas se disputer et à jouer ensemble, c’est magnifique !

    Virginie

    Aimé par 1 personne

  14. Olallala je ne voulais pas renforcer tes craintes avec mon article… 😉 Le burn out n’est pas une étape obligée en étant parent, même si il ne faut pas se leurrer, tout le monde passe quand même par des moments difficiles.
    Tes questions me font sourire car ce sont presque intégralement celles que je me posais lorsqu’on a envisagé un numéro deux… Il n’y a pas de bonne réponse, car pour beaucoup des questions il s’agit en fait de projections ou de craintes qui seront peut-être sans fondements… peut être que numéro deux ne dormira pas aussi bien que Tess… mais peut être pas… ou alors que finalement tu trouveras en toi des ressources ou des astuces qui permettent de passer le cap… en tout cas malheureusement, vous ne le saurez qu’en le vivant 😉
    Je trouve ça très sain de s’interroger là dessus en tout cas.
    Si cela se concrétise, et je te le souhaite vraiment, je suis sûre que tu arriveras à trouver des réponses à tes questions. Peut être pas celles que tu imaginais, mais celles qui conviennent à ta famille.
    Et si tu flanches, c’est pas grave, l’important c’est de se relever 😉

    Aimé par 1 personne

    • Ne t’inquiète pas, j’étais déjà en pleine introspection au moment de ton article. Donc forcément sur le coup ça m’a fait me poser pas mal de questions mais que j’ai fini par relativiser.
      Comme tu le dis justement, ces peurs n’auront pas de réponse tant qu’on ne s’y sera pas confrontées et c’est ce qu’on espère faire prochainement ! Et puis si ça fonctionne pas, je viendrai toutes vous relire et on se relèvera 😉
      En tous cas, j’espère que tu es sortie complètement de cette vilaine période qu’était ton burn out!

      Aimé par 1 personne

  15. Bravo pour cet article, toutes les réactions qu’il a provoquées, et ta sélection HC ! Je n’ai pas lu tous les commentaires mais je peux te dire que dans mon cas, beaucoup de tes peurs ne se sont pas du tout confirmées, au contraire ! Je trouve tout plus facile avec ce deuxième bébé. Je crois que j’ai davantage confiance en moi et que ça change tout. Quant à la réaction de Pierre et l’impact de cette naissance sur notre relation, je me rends compte que je les ai beaucoup surestimées. Après je me souviens avoir eu peur aussi au moment de lancer les essais. Finalement ça a été l’avantage de mes essais « pas trop courts » (5 mois). J’ai ensuite eu le temps de vraiment désirer ce deuxième.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup! Je ne m’attendais vraiment pas à cette sélection HC, c’est une première pour moi 🙂
      Tu vois, c’est exactement pour ça que j’adore lire ton blog depuis maintenant pas mal de temps… Tu as le don d’apaiser et rassurer les gens. Tu dois être une personne qu’il fait bon avoir dans son entourage 🙂 Ce que tu dis sur Pierre me rassure aussi beaucoup!
      Et finalement, j’espère aussi des essais pas trop courts (mais pas trop longs non plus hein!! 6-7 mois ça serait cool ^^) pour qu’on puisse vraiment s’y préparer et percevoir à quel point on le désire.
      Encore merci pour ce commentaire si bienveillant!

      J'aime

  16. comme toi j’avais toutes ces peurs… Et puis je suis tombée enceinte de numérobis (très rapidement contrairement à crapulette) et en fait j’ai trouvé que la grossesse te prépare bien! surtout les dernières semaines… Crapulette s’est préparée à devoir partager, car maman ne pouvais plus faire grand chose… Et côté organisation : je suis control freak, et pour le coup ça aide!!!
    Mais ne tkt pas trop! ça vient naturellement juré!

    Aimé par 1 personne

    • Je suis contente de lire qu’on a toutes plus ou moins ces peurs! J’ai beaucoup aimé ton article sur ton organisation à 4! L’art du contrôle que je serai incapable d’avoir 😉 J’espère comme tu dis que tout viendra naturellement. En tous cas ce que tu dis sur la grossesse et Crapulette est rassurant.
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  17. Oh ben j’ai l’impression de lire mes propres mots, mes propres angoisses, qui remontent maintenant à un peu plus d’un an ! C’est très étrange comme sensation ! 😉
    En tout cas, bravo pour ce bel article, franc et direct, qui fait beaucoup réagir et qui bénéficie d’une jolie sélection HC ! 🙂

    Je n’ai pas lu toutes les réactions, mais je pense que tu trouveras de tout : des parents encore submergés par l’arrivée de ce deuxième venu déstabiliser la famille et perturber l’équilibre, des parents au contraire encore étonnés de voir la facilité à laquelle ils sont passés de 3 à 4 dans la famille, des parents plus mitigés qui se cherchent encore, etc etc….
    L’idée n’est pas de te peindre la vie en rose parce que, oui, il va y avoir des moments difficiles, de la fatigue sûrement (quoi que j’avoue être extrêmement jalouse de votre quota de sommeil actuel : Poupette ne nous a jamais offert un tel luxe, chanceux ! 😉 ), et des galères, que ce soit les coliques, les pleurs du soir ou autre. Il ne faut pas oublier que, faire un enfant, c’est un sacré pari sur l’avenir !

    Mais, cela étant dit, je peux te dire que je vis mille fois mieux ma seconde maternité que la première ! Oui, j’ai eu des galères, mais je suis aussi plus forte de mon expérience passée, et je sais qu’on va s’en sortir. Il y a des tas de choses qui sont bien plus simples avec Nymphette (au hasard, le sommeil ! 😉 ). Quant à la peur de l’équilibre avec sa grande soeur, là encore, j’ai grandement surestimé l’impact de l’arrivée d’un petit bébé dans la vie de Poupette.
    Bref, j’espère que, comme pour nous, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur dans votre jolie famille sera facile et naturelle ! ❤

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton commentaire tout gentil et rassurant! J’espère aussi que tout se fera le plus naturellement possible et que l’expérience de bébé 1 rendra tout plus facile. Déjà, le fait de savoir qu’à un moment la tempête se calme, ça doit permettre de réussir à prendre sur soi.
      Question sommeil, je sais qu’on a beaucoup de chance et on en profite 😉
      Des galères on en aura, c’est sûr mais en te lisant toi ou Die Franzoesin, j’aspire vraiment à une arrivée de bébé 2 sereine et naturelle 🙂 (mais bon avant de parler de son arrivée, on va déjà commencer les essais ^^)

      J'aime

  18. Tout le contraire ici: j’ai fait un deuxième enfant presque sans réfléchir. Le premier était un vrai bonheur, je me suis dit: « Oh, c’est ça? Mais c’est génial! Allez, on y retourne! ». Sauf que la 2ème a été un bébé difficile, et est une petite fille difficile. 2 ans d’écart, je les apprécie aujourd’hui, mais si c’était à refaire, je ne le referai pas. J’apprécie davantage les 4 et 6 ans d’écart actuels avec la 3ème. Je pense que ce n’est pas le nombre d’enfant qui compte mais bien les conditions dans lesquelles un bébé arrive, alors tu as raison de te poser toutes ces questions. Mais quand l’envie commence à prendre aux tripes comme tu le décris si bien, c’est que c’est mûr. Good luck!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire. Je pense en effet que 2 ans d’écart, c’est quitte ou double. On verra ce que la nature nous offre comme écart. Un petit 3 ans m’irait bien mais je ne vais pas me lancer dans des pronostics.
      C’est marrant votre réaction de penser que comme bébé 1 était facile ça sera pareil avec un deuxième! On a vraiment la démarche inverse 😉
      J’espère que votre deuxième sera un peu plus facile avec le temps (faut y croire!!)

      J'aime

  19. C’est normal de se poser ces questions en vue d’agrandissement de la famille. Je ne suis pas encore dans cette optique du petit deuxième mais je commence à me poser certaines questions. Certes c’est une nouvelle organisation qu’il faut repenser, préparer l’aîné à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur mais je pense que le fait d’avoir déjà un enfant permet de mieux s’adapter à cette future arrivée et surtout on a plus de level en tant que parent et on sait un peu plus à quoi s’attendre avec ce nouveau bébé même si il est clair qu’un enfant est différent d’un autre. Personnellement, quand je vois dans les couples de copains qui en sont à leur second enfant, je ne vois que du bonheur (bon Ok avec de la fatigue en plus aussi dans certains cas). Je pense que Tess sera ravie d’être grande sœur (de nos jours, il y a d’excellents livres pour les enfants pour les préparer à ce grand changement au sein de la famille) mais je comprend tes craintes car on ne peut pas prévoir comment un enfant va réagir mais et comme il a été dit dans les précédents commentaires, les enfants sont plein de ressources. Je te souhaite que bébé n°2 s’installe rapidement pour votre plus grand bonheur.

    Aimé par 1 personne

    • Je pense en effet qu’on investira dans plusieurs livres au moment voulu. En ce moment, on est dans les livres sur le pot qui commencent à faire peu à peu leurs effets 😉
      J’espère effectivement que notre expérience en tant que parents nous aidera, en tout cas j’ose y croire.
      C’est rassurant ce que tu me dis sur tes couples de copains! Merci 🙂

      J'aime

  20. tu as bien décrit la plus part de peurs avant l’arrive du deuxième bebe. Si ça peut te rassurer… ma 2ieme est arrivée plutôt que prévu… le jour que mon mari m’a dit que peut être on pourrait commencer a chercher le 2ieme bebe, ma réponse était… « bon, peut être que il est déjà en route ». Et pendant la grossesse, j’ai eu peur de la réaction de ma grande, de savoir si je pourrai aimer ma petite autant que la première… etc. Et dire, que je ne sais pas comment l’expliquer… mais on est capable d’aimer autant a deux petites personnes; que entre elles c’est l’amour fou… je te dire aussi, que côte organisation… c’est dur… mon mari et moi… on est un peu bordélique… donc… le première année un peu complique pour s’organiser et ne pas devenir un peu zombie… et côte budget, si possible, éviter payer deux fois la nounou ça sera parfait… nous pendant 6 mois on a du payer 2 fois et aux économies ça fait un peu mal… mais… comment dire, que ça vaut tellement la peine… -ou qu’on est un peu fou fou-… qu’on veut chercher un 3ieme bebe… 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton retour. C’est sûr que ce ne sera pas tous les jours rose avec 2 enfants mais pas de raison qu’on ne s’en sorte pas je pense 🙂 Pour ce qui est de la nounou, j’espère aussi qu’on pourra éviter de la payer 2 fois surtout qu’à partir des 3 ans de Tess en février 2019, la CAF ne nous aidera plus beaucoup… On croise les doigts pour que tout se passe bien en tous cas 🙂
      Par contre je ne pense pas que nous on fera les foufous et on s’arrêtera sûrement à 2 enfants 😉
      A très vite!

      J'aime

  21. J’ai beaucoup aimé ton article. Tu as déjà tellement eu de réponses que je ne vais pas répéter ce que d’autres ont dit avant moi. Mais je voudrais partager avec toi les paroles de ma super sage-femme : « la parentalité est une aventure merveilleuse, allez-y les yeux fermés » Si l’envie est là, il y a aura une réponse à toutes vos questions, une solution à tous vos problèmes !
    Par contre, quand tu dis que Tess rentrera plus tard que prévu à l’école, j’espère que ce n’est pas du à un problème de santé ?

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire! Je vais garder les paroles de ta sage-femme dans un coin de ma tête en cas de moment de doute 🙂
      Non, ne t’inquiète pas, il n’y a pas de problème de santé pour Tess (je touche du bois pour que ça n’arrive pas!! Tu es malheureusement trop bien placée pour savoir que ça peut frapper tout le monde sans prévenir!). C’est vrai que je ne l’ai pas beaucoup détaillé dans l’article car il était déjà long et que j’en avais touché 2 mots sur instagram. En fait, la mairie a construit beaucoup de lotissements ces derniers temps mais n’a pas agrandi l’école… Du coup, cette année, il n’y a pas eu de place pour les TPS dès 2 ans et demi alors que c’était le cas depuis toujours… De grandes chances que ça se reproduise l’an prochain mais bon on va quand même tenter l’inscription et croiser les doigts 🙂
      A très vite!

      J'aime

      • Ouf, j’ai eu peur pour vous. Et dans ce cas, on est dans la même situation: j’espérais qu’Ernestine rentre maintenant à l’école (elle est propre, parle bien… Etc) mais elle est de 2015 donc c’est foutu !

        Aimé par 1 personne

      • C’est rageant quand tu sens qu’ils sont prêts et que c’est juste une histoire de place… C’est pas possible qu’elle rentre en janvier Ernestine?

        J'aime

  22. Cette peur, je l’ai ressenti avant/pendant/après et moins depuis quelques semaines avoir eu ma fille.
    C’était un désir profond mais pour un deuxième, on sait davantage ce qui nous attend.
    Tout s’est pourtant fait tellement naturellement…
    Je vous félicite pour ce beau projet et vous souhaite beaucoup de bonheur.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pout ton gentil commentaire qui se veut rassurant. Je crois que comme toi, je vais plus ou moins la ressentir à chacune de ses étapes mais j’espère que tout finira par se faire naturellement pour qu’elle puisse s’apaiser définitivement rapidement 🙂

      J'aime

  23. Je crois que j’aurais pu écrire cet article car je me retrouve entièrement dans ce que tu dis. Je n’ai que Monsieur bébé pour le moment mais j’aimerais en avoir un deuxième, mais en même temps ça me fait peur. Peur de ne pas gérer, peur de casser cet équilibre à 3, peur de trahir mon fils, etc..

    En fait je crois que tout simplement il faut éviter de trop se poser de questions sinon on se lance jamais, mais c’est jamais simple.

    Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

    • C’est un peu ce qu’on fait en ce moment… Eviter de se poser trop de questions. Seul l’avenir nous dira si on a eu raison mais je n’en doute pas trop!
      Je te souhaite d’agrandir votre belle famille dès que vous serez prêts à vous lancer également 🙂

      J'aime

  24. Ton article résonne particulièrement en moi. J’avoue qu’on est aussi dans cette question du quand et comment… meme si nos chemins différent, je pense qu’on est tous un peu ramenés à nos peurs et nos questionnements quand on envisage une telle chose. J’ai aussi peur de faire ca dans le dos de ma fille, que ce ne soit pas le bon moment pour elle, peur de ne pas savoir nous organiser,… on attend encore quelques mois, le temps de
    s’installer et puis on se lancera et je retirerai mon diu. Waw!
    En tout cas, je vous souhaite une belle aventure et puis aussi, de prendre le risque de dépasser la peur et de se dire que dans la vie, beaucoup de choses se résolvent d’elles mêmes … 😘💙

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton gentil commentaire. Comme tu dis, quelque soient nos route, on finit bien souvent par être mis face à nos peurs. Aujourd’hui, on a décidé de sauter dans l’eau, on verra si on a eu raison 😉
      Je vous souhaite une bonne installation et de vite pouvoir agrandir votre belle famille!

      J'aime

  25. Pingback: 10 anecdotes qui te rappellent que ta nounou est géniale! | Madame Bobette

    • Je n’ose imaginer à quel point j’aurais été terrifiée face à une grossesse imprévue dans notre situation. J’espère que pour toi tout s’est finalement très bien passé. Et comme tu dis, je suis sûre que ça participe à nous transformer en bonne maman 🙂

      Aimé par 1 personne

      • les 1ere heures apres avoir découvert la grossesse je dois t’avouer avoir beaucoup pleuré ! une fois que j’en ai parlé a mon homme quelques heures apres et qu’il m’a rassuré c’était bon j’etais heureuse d’etre enceinte ! j’adore ça être enceinte donc ca aide deja =)

        Aimé par 1 personne

  26. Coucou! Très intéressant cet article! Alors je dois t’avouer que je ne me suis jamais posée la question de savoir si j’aimerais mon deuxième autant que mon premier. Je le SAVAIS déjà. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est ainsi. En revanche, c’est vrai que l’organisation change avec deux, mais moins que quand on passe de 0 enfant à un je trouve! Une belle aventure s’ouvre à vous!

    Aimé par 1 personne

    • C’est super que tu étais déjà pleine de certitude concernant l’amour pour ta deuxième! Je pense que c’est une peur qui s’envolera vite pour moi mais pour l’instant elle est bien présente. Tu me rassures pour l’organisation avec 2 enfants, merci 😉
      A très vite!

      J'aime

  27. J’ai eu les mêmes interrogations quand on a décidé de lancer les essais pour n°2. Finalement, rien ne s’est passé comme prévu, à commencer par le fait que n°2 et n°3 sont arrivés en même temps. Ce que je dis à ceux qui s’interrogent c’est que le bon moment c’est lorsque les questions s’apaisent et ça, ça se fait tout seul, il faut laisser le temps faire. Un jour, on est prêts, comme pour le premier souvent en fait. Pour préparer l’arrivée de ses frères, nous avons beaucoup misé sur les livres, il y en a pour toutes les situations. Nous avons parfois surpris Gadouche les feuilleter seul dans sa chambre, certainement pour s’approprier la situation. Je te souhaite une belle aventure avec ce 2ème bébé.

    Aimé par 1 personne

    • Les questions s’apaisent peu à peu. Je crois qu’on commence à être prêt. Par contre, je ne serais pas prête à ce qu’on m’annonce des jumeaux comme toi… 😉 Les livres fonctionnent plutôt bien avec Tess. On les utilisera aussi très certainement comme média.
      A très vite!

      J'aime

  28. Pingback: Se ressourcer à 2… | Madame Bobette

  29. Oh nous notre petit a seulement 6 mois et on est prêts à en accueillir un deuxième… Il faut dire qu’il est plutôt facile, et c’est comme chez toi, nous avons une vraie marmotte qui ne pleure même pas la nuit quand elle fait ses dents ! Nous sommes donc physiquement capables de nous imaginer avec un autre enfant, même si j’ai super peur qu’il soit tout le contraire de notre fils (malade tout le temps, anti-marmotte, etc) et alors je ne sais pas comment on gèrerait !! Au passage je découvre ton blog (moi j’ai commencé le mien il y a 3 mois), il a l’air chouette. Je vais prendre le temps de lire plus de choses 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s