Une histoire de pot

Attention: Âmes sensibles s’abstenir, cette article traite de « pipi, caca, prout »…

Tu n’es pas sans savoir que Tess a eu 2 ans il y a maintenant un peu plus d’un mois (déjà?!?!). Avec son anniversaire et dans l’optique de se débarrasser de la corvée des couches, on s’est dit qu’on allait peut-être devoir bientôt penser à lui apprendre à devenir continente (c’est comme ça qu’on dit sur la blogo, non? Paraît que le terme « propreté« , c’est pas très bienveillant ^^).

Je dois t’avouer que la motivation n’était pas forcément là au début, j’avais un gros manque de courage à l’idée de passer mes journées aux toilettes ou à côté du pot… Et puis, il s’avère que les copains de Tess chez nounou (tu sais, ma super nounou 😉 ), on aussi eu 2 ans et se sont attaqués très sérieusement à cette histoire de pot. Donc un peu comme des moutons et parce qu’on a pensé qu’avec l’effet « copains » ça serait le bon moment, on s’y est mis aussi.

Bon je dois te l’avouer, Tess ne découvre pas le pot. Il fait partie de notre environnement et de notre quotidien depuis maintenant plusieurs mois. Quand elle a eu 18 mois, on s’est dit qu’il était temps de la familiariser avec la question. Donc on a sorti le pot, on lui a expliqué à quoi il servait et on a aussi équipé sa jolie poupée. L’engouement n’était pas vraiment là mais au moins, elle connaissait le principe. Et puis en septembre, le pot est rentré dans notre rituel du soir: une histoire, le pot (avec une histoire…), la couche, un câlin et dodo. Le pipi ou le caca n’était pas automatique mais a été de plus en plus fréquent et c’est même elle qui le réclame et le monte dans sa chambre aujourd’hui.

Nous avons lu aussi différents livres sur le pot. Tess a longtemps aimé Petit Ours Brun ou encore le célèbre T’choupi. Mais le livre qu’elle préfère depuis maintenant quelques temps et que je trouve bien conçu car vraiment ressemblant à ce qu’il se passe chez nous, c’est l’histoire de Luce qui devient grande et va sur le pot (Mes tout p’tits docs – Le pot – Editions MILAN). Tess se retrouve vraiment dans le livre et j’aime le fait qu’il aborde le pipi ET le caca car ce dernier n’est vraiment pas facile pour elle.

mes touts p'tits docs

Alors vendredi, on s’est décidé. Comme Luce et les copains de chez nounou, on a retiré la couche et on a mis une culotte (comme maman, comme papa, comme nounou, comme…). Et parce que Tess adore les gommettes, on a fait un deal: 1 pipi au pot =1 gommettes à coller et 1 caca au pot = 2 gommettes à coller.

Ravie et fière dans sa culotte, elle s’est vite prise au jeu. Elle n’y allait pas d’elle-même mais acceptait le pot quand je lui proposais. On en a lu des histoires, on a joué au playmobils et à tout ce qu’elle voulait et le pipi est devenu systématique. Bon, je ne te cache pas qu’il y a eu des accidents et que j’ai même eu le droit à des pipis sur moi… La première selle a été un peu difficile émotionnellement mais s’est finalement mieux passée que je ne pensais.

Le lendemain, Tess a voulu remettre sa culotte et nous avons continué sur notre bonne lancée. Grâce aux félicitations et autres bravos, elle a vite oublié les gommettes. Nous avons quand même du remettre une couche dans la journée car nous partions nous promener (et je ne sais toujours pas comment je vais gérer les sorties dans les prochaines semaines).

Dimanche nous avons eu beaucoup plus d’accidents que les jours précédents. Nous nous sommes même demandés si ce n’était pas trop tôt et si elle sentait vraiment l’envie arriver. Chaque accident la perturbait beaucoup: elle se mettait à pleurer en disant « bobo ». Nous l’avons rassurée mais nous n’avons pas voulu arrêter tout de suite pour autant.

Lundi, Tess reprenait la nounou après une semaine de vacances avec maman. Nous lui avons demandé si elle préférait la couche ou la culotte et sans hésitation, c’est cette seconde qui a été choisie. Elle a donc poursuivie son apprentissage avec nounou et ses copains pour la journée. Un seul accident à noter mais Tess ne demande pas à aller sur le pot d’elle-même. Toutefois, grande surprise le soir même alors que je suis sous la douche: Tess me prévient qu’elle doit faire pipi. Trempée, je lui retire sa culotte et lui propose d’aller seule sur le pot. C’est gagné, un beau pipi. Quelques minutes plus tard, même demande. Je soupçonne un jeu mais elle m’appelle en détresse: elle doit faire caca. Elle était tellement apeurée que j’ai du sortir de la douche (et mouiller tout l’étage) pour l’accompagner et la rassurer. Mais j’étais tellement fière de ma petite fille…

Et aujourd’hui? On reste dans la même lancée! Tess va au pot seule sans demander depuis ce matin. Pour faciliter les choses, on la laisse en culotte à la maison et chez nounou. Je crois qu’elle a compris comment reconnaitre une envie et s’en amuse beaucoup. Moi qui voulait tout arrêter dimanche, je suis maintenant stupéfaite par ce retournement de situation. Bon, nous sommes d’accord, rien n’est encore gagné et un retour en arrière est tout à fait possible… Affaire à suivre au prochain épisode!

Et toi, tu as géré comment le passage à la continence? Des astuces pour la suite? Comment tu as fait lors de vos sorties? La peur des selles est restée longtemps?

propreté continence enfant

Publicités

38 réflexions sur “Une histoire de pot

  1. Pingback: Le coucher: tout un rituel | Madame Bobette

  2. Pingback: La non-rentrée de Tess | Madame Bobette

  3. Pingback: Mariage et jeunes enfants: bonne ou mauvaise idée? | Madame Bobette

  4. Pingback: Coupable de ne pas surprotéger? | Madame Bobette

  5. Ici tout s’est fait vraiment vite et à son initiative, sans accident, bref je vais arrêter sinon on va croire que je me vante 😉 . En revanche nous avons eu aussi cette petite période de « stress de la selle » mais ça a fini par passer spontanément, j’ai essayé de le faire s’exprimer sur le pourquoi, je lui ai expliqué ce que c’était, et finalement c’est passé.

    Aimé par 1 personne

    • Je me souviens que j’avais lu ton article à ce sujet d’ailleurs il me semble. C’est bien qu’il ait eu cette initiative tout seul! Au début, c’est ce que je voulais attendre aussi mais mon mari n’était pas du même avis. Du coup on en a profité pour le faire en même temps que les copains chez la nounou. Et ça nous a bien aidé je pense! Je croise les doigts mais je crois qu’on commence à sortir de cette période de « stress de la selle ». Ca fait 2 jours que ça se fait sans pleur et terreur 🙂
      A très vite!

      J'aime

  6. Moi je trouve ça super tôt,mais parce que je suis du genre à. Vouloir attendre le plus possible pour qu’ils soient matures (en fait j’ai la flemme de gérer les accidents). On s’y est d’un pris en été avant la rentrée des classes (2,5ans trop tôt pour moi). Ob a galéré,j’ai cru que ça n’allait jamais fonctionné. De ce côté là,l’école l’a beaucoup aidé. Voir faire ses camarades, l’a dégourdi. Et puis au final il gère.
    Pour les selles,ma pédiatre m’avait dit qu’on pouvait proposer une couche si c’était trop compliqué de faire dans le pot.

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que ça peut paraitre tôt mais on a voulu profiter de l’effet groupe chez la nounou. Si nous ne l’avions pas senti prête, on aurait tout stoppé mais finalement, elle est plutôt contente et de plus en plus autonome. On enchaine même les siestes et nuits sans pipi alors que là-dessus, nous ne lui demandons rien! J’ai essayé de lui proposer la couche pour les selles mais elle n’en veut pas. Finalement, je pense qu’on y accorde trop d’importance donc j’ai décidé de lui faire confiance car chez nounou ça roule tout seul! On verra ce que ça donne aujourd’hui, on arrive au troisième jour sans selle…
      A très vite!

      J'aime

      • Oui, quand je dis que c’est tôt, c’est pas un jugement, c’est juste pour dire que moi je suis adepte du ‘plus tard possible’ (mais aussi par flemme 😉 ).
        On a aussi eu une période où il se retenait de faire des selles et puis c’est passer tout seul. Je crois que c’est assez fréquent pendant l’apprentissage de la continence.

        Aimé par 1 personne

  7. Bravo à ta grande Tess alors !
    Je trouve ça toujours fascinant comme l’acquisition de la continence, comme tous les apprentissages, d’ailleurs peuvent varier d’un enfant à l’autre !
    Pour Poupette, on s’y est pris à deux reprises : la première fois juste après son 2ème anniversaire, avec une réussite plus ou moins grande, marquée par des petits accidents qui n’étaient pas faciles à vivre pour elle ; puis une deuxième fois 6 mois plus tard, où là, du jour au lendemain, elle a voulu arrêté les couches et n’a jamais fait aucun accident !

    Aimé par 1 personne

    • C’est ça, finalement c’est tellement enfant dépendant! Ici les accidents sont un peu plus rares (sauf esprit bien trop occupé par un jeu ou de la nourriture ^^) et on a même eu des couches sèches lors de la sieste et cette nuit! Affaire à suivre donc mais c’est plutôt positif 🙂 J’espère que ta deuxième t’étonnera tout autant et dans le bon sens 😉
      A très vite!

      J'aime

    • Finalement, c’est une étape qui se fait assez naturellement. Je ne sais pas exactement ce dont ton fils souffre mais fais lui confiance, quand le moment sera venu, il pourra t’étonner. En tous cas, je l’espère 🙂
      A très vite!

      J'aime

  8. Chez nous, il y aurait aussi de quoi écrire un article. Le caca a toujours été plus problématique pour la Deuz… et encore maintenant, à plus de 3 ans ! Pour les sorties, tu peux lui faire confiance progressivement. Mais aie toujours sur toi une ou 2 tenues de rechange (c’est plus facile l’été, évidemment ;-)) Bises

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton retour! Comme tu as pu le voir sur IG, c’est difficile aussi pour le caca mais je pense aussi que nous en avons trop d’attente. Pour preuve, ça a été tout seul chez nounou ce matin. On va essayer de moins y faire attention devant elle! Les premières sorties se passent plutôt bien pour le moment mais ne sont jamais longues ou alors on met une couche-culotte qui reste sèche pour le moment. Mais effectivement, on recommence à partir moins léger qu’avant 😉
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  9. Comme je le disais à Cécilia, j’admire toute cette organisation, ces petits trucs, ces idées, ici c’était totalement à l’arrache si bien que je ne sais même plus au final comment on a fait. Il faut dire qu’on n’avait aucun relais de la part de la nounou…
    Quant au terme « propreté », je ne savais même pas qu’il était tabou et franchement, me vient comme ça une réflexion: ras-le-bol (pour être polie) de ce polissage et de cette bien-pensance à tous les étages.

    Aimé par 1 personne

  10. Loulou (3 ans et 1 mois) et en pleine rechute, probablement perturbé par divers facteurs.
    3 enfants, 3 histoires de pot différentes. j’ai d’ailleurs un brouillon quelque part qui attend la fin de l’histoire (la propreté de Loulou)
    Pour répondre à ta question, ma conclusion est qu’il n’y a pas une façon type de procéder. Chaque enfant est différent. Chaque histoire est différentes. On a ramé avec un seul de nos 3 enfants… et c’est celui qui n’a quasiment jamais eu d’accident…
    Ce passage est anodin et en même temps primordial…
    J’espère que Tess continuera sur cette belle lancée 🙂

    Aimé par 2 personnes

    • Oui, je me doute qu’il est difficile de calquer un modèle sur tous les enfants. Ta petite fratrie en est la preuve! Je lirai d’ailleurs ton article avec attention une fois que tu pourras le terminer. Je pense que quoiqu’il arrive, nous ne sommes pas à l’abri des régression. Pour l’instant Tess poursuit sur sa lancée, j’espère que ça durera!
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  11. Super pour Tess. Nous on commence tout doucement pour Poupou depuis janvier à l’initier au pot. Il sait que c’est pour faire pipi et caca mais ne réclame pas encore de son propre chef. On attends cet été quand il aura deux ans pour l’initier vraiment au pot et comme c’est l’été ce sera plus pratique (notre entourage nous recommande vivement de le faire en été car plus pratique). De plus, vu que Poupou entrera à l’école qu’en septembre 2019, on se dit qu’il a le temps d’apprivoiser sa continence en partant dès à présent dans cet apprentissage mais c’est pas une mince affaire. D’ailleurs, je pense investir dans le livre que tu parles

    Aimé par 1 personne

    • Tess aussi entrera sûrement en septembre 2019 donc on ne se presse pas mais ça ne peut que être mieux et pour elle, et pour nous et pour notre budget ^^ Finalement, on pratique un peu comme si nous étions en été car Tess se balade en culotte à la maison et chez nounou pour plus de praticité 😉 Je vous souhaite un bel apprentissage tout en douceur!
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  12. Ouah ça me laisse rêveuse ahah. Ici on y est (j’ai tout essayé: les gomettes, les slips, les histoires…), Monsieur reconnaît tres bien ses envies mais à la flemme un jour sur deux…donc ça fait six mois qu’on est sur le sujet (je ne m’acharne pas ça ne sert à rien, même si ça me simplifierait beaucoup la tâche pour les vacances scolaires!! = centre aéré inaccessible pour nous…). Bref. On progresse mais à tous petits pas. Je ne désespère pas ahah. Ps: moi non plus je n’aime pas trop le terme de continence qui est moins sale que « pas propre » mais pas top non plus. J’espère que ta pepette continuera sur sa lancée!

    Aimé par 1 personne

    • En effet, c’est un parcours de longue haleine chez vous! Il finira bien par avoir le déclic, faut pas désespérer! Pour l’instant Tess reste sur sa lancée, j’espère que ça va se confirmer par la suite! Et comme toi, je n’aime pas le terme de continence.
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

      • Oui ahah peut être pour 2019?! Ahah. Sacré caractère ce Petit-Bout…(le sommeil c’est devenu pareil! Alors du coup la «  »propreté » » n’est pas vraiment ma priorité…). Cool j’espère que Tess continuera! C’est dingue on m’a souvent dit que les filles y arrivaient plus tôt. C’est marrant ça…bon, faudrait inventer un nouveau terme alors! D’ailleurs Ca me fait rire, pour « écriture » mon petit à inventé un terme « les écrisages » 😀 je ne sais pas d’où il sort ça!

        Aimé par 1 personne

  13. Ici, le pot a toujours été en libre accès (on en a même un à chaque étage). On a eu un premier départ prometteur vers 26/27 mois puis une grosse régression … on a fait plusieurs tentatives après sans succès puis tout s’est débloqué d’un coup l’été avant sa rentrée 😉
    Il a beaucoup aimé « caca prout » de Dolto. Pour les sorties, je lui posais la question avant et j’avais une couche, une tenue de rechange complète et un pot de voyage 😅

    Aimé par 1 personne

    • Je pense qu’on n’est pas à l’abri d’une régression par la suite pour Tess… Nous verrons bien! Je ne connais pas du tout ce livre! Je verrai si le besoin se fait sentir par la suite mais si c’est le cas, je me renseignerai un peu plus dessus, merci. Pour les sorties, je pense qu’on va se créer ce même genre de kit, on se pose juste la question du pot de voyage, mon mari n’est pas trop pour… lol
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  14. Bravo Tess !
    Ici, ma fille avait 2 ans et demi et ce sont les grands-parents qui l’ont mises sur le pot pendant qu’ils la gardaient. Bilan : zéro accident chez nous (Et très peu chez eux je crois)

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour elle 🙂
      Au moins, ça vous a évité de patauger dans le pipi comme le dit Charlotte 😉 C’est top que ça ait pu se faire si bien pour ta fille!
      A très vite!

      J'aime

    • Je pense que c’est allé finalement assez vite avec Tess car il y a eu ce déclic dont tu parles! Bon pour le caca, ça reste encore fragile donc on verra… Mais c’est marrant car souvent partir hors de la maison, c’est plus quelque chose qui bloque surtout quand on est plus vieux!! 😉
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  15. Pas simple tout ça ! Bah moi « continence » je trouve pas ça top, c’est peut-être politiquement correct mais ça me fait penser aux vieux incontinents en maison de retraite (oui je sais, c’est pas bien de se moquer de nos aînés). Je pense que le plus dur dans cette histoire, comme pour plein de trucs d’ailleurs, c’est les remarques des autres, « quoi elle n’est pas encore propre », etc.

    Aimé par 2 personnes

    • On est d’accord, je n’aime pas non plus le terme de « continence » auquel je préfère propreté sans pour autant avoir l’impression d’être malveillante.
      Pour les remarques, ça va, on n’en a pas vraiment eu à part de ma grand mère qui m’était ses enfants sur le pot dès leur 1 an… Mais voilà, on l’a pris avec beaucoup de recul!
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  16. Pareil que toi. J’avais envie d’abandonner et au moment où j’ai failli, il a progressé d’un coup. Désormais il demande spontanément (sauf s’il est trop concentré ou fatigué, je dois rester attentive et détecter les signes: généralement il se met à râler d’un coup 😄) J’avais peur pour les sorties mais je reviens de la gym. On est parti une heure et demi. Il faut pipi avant et zéro souci. Je lui rappelle pendant. Je voyage pas mal pour le boulot et je le prends souvent avec moi à l’hôtel. Désormais il accepte de faire pipi sur le grand pot sans discuter alors que la première fois il pleurait en disant qu il avait peur. Fais lui confiance, je crois qu’elle va t’epater!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton retour d’expérience! C’est dingue comment ils peuvent nous épater ces loulous!! On commence aussi à repérer les signes d’envie aussi chez Tess mais bon ils vont sûrement changer au fur et à mesure qu’elle prendra de l’assurance! On testera sûrement prochainement lors des sorties, je vous tiendrai au courant!
      A très vite 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s