Une histoire de prématurité?

Aujourd’hui, je reviens après quelques jours d’absence (pour cause de profitage de vacances en mode lézardage sous le soleil ^^) pour évoquer avec toi une histoire qui ne m’appartient pas mais qui me touche beaucoup. De ce fait, je ne rentrerai pas dans les détails (que je ne connais probablement pas complètement) et je te parlerai essentiellement de mon ressenti à moi qui est extérieure et pourtant si proche… Finalement, ce que je recherche par ce billet, c’est de poser des mots sur des événements que nous craignons depuis quelques mois qui semblent se concrétiser sous peu mais aussi avoir des retours, des conseils de toi qui a peut-être vécu ça de près ou de loin.

Il y a quelques mois, de manière complètement inattendue, des jumeaux ont fait leur nid dans le ventre d’une maman de mon entourage proche. Passé le coup de l’annonce, nous avons tous été ravis pour eux et avons suivi pleinement cette jolie grossesse gémellaire. C’était une nouveauté pour nous, personne n’y connaissait rien. Nous avons cherché, nous nous sommes renseignés, nous les avons aidés et nous sommes projetés avec eux. La grossesse se passait bien et c’était un réel plaisir.

Mais voilà, rapidement les choses se sont quand même compliquées. Alors que l’un d’eux grossissait bien et était en parfaite santé, l’autre, même si la vitalité était bonne, ne prenait pas assez de poids. Apparemment, lors d’une grossesse gémellaire, tout peut changer du jour au lendemain sans pouvoir le prévoir. On a espéré que ça se remette mais ce n’est pas le cas. Selon les gynécologues, les diagnostics allaient des plus rassurants au plus pessimistes. Je pense que même eux étaient perdus.

dandelion-3395790_1920

Crédit photo: Pixabay

Nous avons fini par accepter que c’était plus compliqué pour l’un des jumeaux et que la prématurité serait sûrement là. Au fond de nous, on espérait quand même qu’elle atteigne les 7 mois de grossesse. Nous nous sommes rendus compte aussi que nous vivions cette idée de prématurité différemment. Là où les parents se projettent dans des bébés en bonne santé et investissent dans la puériculture, je n’ai pas pu me résoudre à leur commencer les petites couvertures que j’avais décidé de crocheter par superstition. En attendant, je m’entraine sur celle d’un bébé qui arrive plusieurs mois après. Je me sens coupable d’avoir tant de mal à me projeter avec eux. J’ai peur de me tromper dans les mots que je prononce face aux parents, ces personnes si chères à mon cœur… Comment savoir quelle bonne attitude avoir? Je reste prudente, en retrait, ne m’avance sur rien mais essaie d’être là pour les soutenir.

Finalement, aujourd’hui, à moins de 28 semaines d’aménorrhée, ce n’est plus qu’une histoire de jours. Les échanges avec le plus petit sont de moins en moins bons, dès qu’il se fatiguera un peu trop, ils devront les sortir. Je n’ose imaginer la peine et l’inquiétude des parents qui gardent beaucoup trop pour eux leurs sentiments. Nous sommes tous un peu sonnés par la nouvelle, nous qui espérions tant qu’elle tienne encore un peu même si cela ne dépend pas d’elle…

Je n’ai pas fait de recherche sur la prématurité que je ne connais pas du tout. Je n’ai pas osé découvrir la dure réalité de ces histoires. J’ai peur de ce que je vais y trouver… S’ils naissent demain, l’un fera moins de 600gr et l’autre sûrement moins d’1kg… Quelle est leur espérance de vie en bonne santé? Je ne sais même pas si j’ai envie de le savoir pour le moment. J’ai juste envie d’espérer que tout se passe pour le mieux malgré les conditions…

Publicités

29 réflexions sur “Une histoire de prématurité?

  1. Pingback: Et papa dans tout ça? | Madame Bobette

  2. Je prends seulement connaissance de ton article ! Je suis moi-même prématurée à 34 SA. Quant à mon frère, il est né entre 29 & 30. Pour moi, RAS. Je n’ai fait que deux semaines de couveuse & j’avais juste du mal à me nourrir. Pour mon frère, cela n’a pas été une partie plaisir pour mes parents, mIl a été extrêmement bien suivi & aujourd’hui c’est quelqu’un de très brillant, épanoui et en bonne santé. Je souhaite beaucoup de courage aux parents. Ma mère a beaucoup souffert de nous laisser (et surtout mon frère) en couveuse, loin d’elle…

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton témoignage! Les jumeaux ont aujourd’hui presque 2 semaines et demi. Même si ce n’est pas toujours facile, les choses se maintiennent. J’espère pouvoir un jour faire le même retour que toi! A très vite!

      J'aime

    • Merci à toi! On se rapproche tout doucement des 29 SA d’ici ce weekend! Croisons les doigts pour que ça tienne encore un peu! Le gynéco ne donnait pas autant de temps il y a une semaine alors gardons espoir! A très vite, pour j’espère des bonnes nouvelles!

      J'aime

    • Merci beaucoup à toi! Je vous tiens au courant, sûrement sur Insta dans un premier temps! Pour le moment les bébés sont toujours au chaud, continue de croiser les doigts 😉
      A très vite!

      J'aime

    • Merci à toi! J’espère aussi pouvoir apporter une bonne nouvelle ici… Pour le moment, les bébés sont toujours au chaud, nous n’y croyions pas la semaine dernière… A très vite!

      J'aime

  3. Mes pensées à tes amis et pour ces petits. Une grossesse jumellaire est souvent très compliqué, j’ai deux proches amies qui sont jumelles et leur maman à eu pas mal de complications durant sa grossesse et la suivante qui était aussi une grossesse jumellaire (Oui elle a fait un combo la maman ). J’imagine l »angoisse de vos amis et je leur souhaite que la grossesse aille le plus loin possible et que les bébés aillent bien. Sinon je te comprends que tu ne veuilles pas continuer ton présent pour ces deux petits, je fais pareil pour la confection de mes carnets de santé, j’attends que l’enfant soit né pour le faire (C’est mon côté superstitieux !). Bon courage à eux et que les petits restent le plus longtemps possible au chaud

    Aimé par 1 personne

    • Merci à toi. Les enfants sont toujours au chaud, cela fait une semaine de gagnée, on n’y croyait pas il y a peu. J’espère pouvoir vous apporter des bonnes nouvelles par la suite! A très vite!

      Aimé par 1 personne

  4. Toutes mes pensées vont vers cette famille qui va devoir faire face à une rude épreuve. Les montagnes russes, l’impossibilite de se projetter … J’ai été également enceinte de jumeaux et ce fut ma pire inquiétude (et celle du corps médical) pendant la grossesse. Mais dans tous les cas l’équipe sera prête et la naissance se fera dans une structure adaptée. C’est déjà un facteur d’espoir

    Aimé par 1 personne

    • C’est ce qui est rassurant, le fait qu’elle soit prise en charge, dans une maternité de niveau 3 et qui se tient prête. Ils se préparent aussi psychologiquement, ont visité le service de réa néonat… L’angoisse est là mais pour le moment, je ne suis pas sûre qu’ils réalisent tous les 2 vraiment. Nous verrons au moment venu et nous ferons tout pour les soutenir!
      A très vite!

      J'aime

  5. un amie a accouché le 2janvier au lieu de 22 mars … 1,060kg. Le petit s’est battu comme un lion, il est en pleine forme. Il aura jusque c’est 2-3 ans un petit décalage au niveau de l’évolution par rapport à un autre bébé né le 2 janvier, mais sera tout a fait dans les clou par rapport a un bébé né au 22 mars.

    Courage courage ! J’espere que tout se passera bien et qu’ils resteront au chaud encore un peu !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton témoignage encourageant! Pour le moment, les bébés sont toujours au chaud! J’espère que ça durera encore le plus longtemps possible pour contredire les gynéco! A très vite pour j’espère une aussi bonne nouvelle que possible!

      Aimé par 1 personne

  6. La grande prématurité est une aventure difficile. Pour l’avoir vécue par procuration avec des membres de ma famille et pour travailler régulièrement avec des médecins qui travaillent en réanimation néonat, sache que des bébés de moins de 1kg, ce n’est pas rare.
    Rien ne peut aujourd’hui permettre de prévoir ce qui va se passer. Je ne sais pas quel est ton lien avec la famille de ces jumeaux. Ce n’est pas facile d’accompagner une famille dans la prématurité. J’ai vécu cette difficulté avec ma sœur. Je ne savais que dire ou que faire. J’ai essayé d’être un maximum présente pour leur faciliter le quotidien (gérer les autres enfants, préparer à manger, sortir un peu de l’hôpital).
    Bon courage à vous!

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton témoignage qui me fait du bien. Il s’agit en fait de mon frère. Nous n’habitons pas à côté et j’espère que nous arriverons quand même à les aider au mieux. Pour le moment, les bébés sont encore au chaud! On s’approche tout doucement des 29SA, croisons les doigts pour qu’on atteigne au moins les 30 même si certains gynéco n’ont pas l’air aussi optimistes! A très vite!

      J'aime

  7. J’espère que tout ira pour le mieux malgré les circonstances. Je comprend que ça soit difficile pour toi de trouver les mots. Je ne sais pas ce qu’attende des parents dans cette situation de leur entourage. Être présente, les soutenir et éviter les phrases bateaux parfois dure à vivre. Bon courage en tout cas. A toi, à eux et aux bébés. Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton commentaire! Connaissant leur caractère, je suis certaine que finalement, ils sauront nous dire si on fait mal. Par contre, pas certaine qu’ils nous demandent quoique ce soit ou se confient vraiment à nous… On verra, notre présence fera déjà beaucoup je pense. J’espère vous donner de bonnes nouvelles par la suite! A très vite!

      Aimé par 1 personne

  8. Que c’est difficile de lire que ces bébés vont devoir naître en grande prématurité. J’imagine que les parents doivent vivre cette grossesse dans l’angoisse et le questionnement perpétuel. Difficile pour eux mais aussi pour leurs proches comme toi.
    J’espère que tu nous donneras de (bonnes) nouvelles de cette petite famille

    Aimé par 1 personne

    • Même s’ils en parlent peu, je pense que chaque jour est une véritable angoisse surtout que lui travaille loin et part de longs jours loin de la maison… J’espère aussi que les nouvelles seront bonnes. Pour le moment, les bébés sont encore au chaud, c’est un bon début!
      A très vite!

      J'aime

  9. Votre empathie est très touchante, on sent bien que vous vivez cette angoisse avec vos amis. 28SA, en effet, ce n’est pas grand chose. Ils vont devoir apprendre à vivre au jour le jour, je crois qu’il est difficile d’anticiper grand chose à un stade si précoce. Je croise fort les doigts pour eux.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton commentaire. Pour le moment, les bébés sont encore au chaud. Nous vivons la grossesse jour après jour et je pense que ça ne fait que commencer… A très vite!

      J'aime

  10. Pour avoir vécu la grande prématurité avec ma fille, je souhaite te rassurer en te disant que maintenant les médecins sont tout de même très vigilants, et que peu gardent des séquelles graves.
    Si tu veux les soutenir dans les mois difficiles qui s’annoncent pour eux, je t’invite à simplement être là par des messages (car oui quand on assez notre temps en Neonat, les appels c’est compliqué), gérer les aînés, s’il y en a pour qu’ils puissent se libère du temps avec leurs bébés, leur préparer des repas d’avance qu’ils n’auront plus qu’a Réchauffer ou accomplir quelques tâches ménagères.
    Clairement ce sont ces petits gestes du quotidien qui peuvent sembler banales, qui pourtant nous aident à garder la tête hors de l’eau et ainsi à nous consacrer à l’essentiel.
    Je leur souhaite plein de courage et une jolie seconde naissance lorsqu’ils pourront enfin rentrer tous ensemble à la maison.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton retour qui m’est précieux! Les bébés sont pour le moment toujours au chaud et on a passé les 28 SA même si l’un d’eux fait tout juste 600gr! On croise les doigts pour que ça dure encore! Je n’habite pas à côté mais on fera notre possible pour les aider.
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s