Et papa dans tout ça?

Il y a environ 1 an, au tout début du blog, je m’étais confiée à vous sur la période compliquée que nous vivions: une petite Tess collée à sa maman qui repoussait sans cesse son papa. Finalement, après cet article, les choses sont assez vite rentrées dans l’ordre et nous avons retrouvé une harmonie dans notre vie à 3. Je n’étais plus indispensable à Tess et elle pouvait vivre plein de bons moments avec son papa.

Mais voilà, depuis quelques semaines, cela recommence… On sent bien que cela n’a plus rien à voir avec l’angoisse de la séparation. D’ailleurs, je n’ai aucun mal à la laisser chez nounou, ses grands-parents ou même ailleurs. Elle me mettrait limite dehors! Cette fois-ci, tout s’est fait de manière insidieuse. C’est arrivé sans prévenir. On ne s’y attendait pas. Je n’avais jamais lu nulle part que ce genre de comportement pouvait revenir vers 2 ou 3 ans…

Je ne me rappelle pas bien quand ça a commencé ni pourquoi:

  • Est-ce lors du passage difficile au lit de grande? C’est une possibilité, c’est essentiellement moi qui me lève la nuit et Monsieur Bob était en déplacement une partie du temps lors des débuts.
  • Est-ce parce que Tess est difficile en ce moment et que Monsieur Bob doit faire preuve de plus d’autorité que d’habitude? Car oui, cela fera probablement l’objet d’un prochain article mais en ce moment, on rame avec Tess. Enfin, surtout moi… Elle ne m’écoute quasiment pas et se fout de ce que je peux lui dire! Difficile à vivre et de rester bienveillant parfois…
  • Est-ce parce que c’est moi la plus présente? Je gère le quotidien et il faut bien avouer que la semaine, j’accorde beaucoup plus de temps à Tess que Monsieur Bob à cause de son travail. Du coup, je profite de plus de bons moments jeux ou câlins que lui. Il se rattrape autant qu’il peut le weekend et lorsqu’il est là mais Tess ne le laisse pas toujours faire.
  • Et bien d’autres questionnements encore…

Encore une fois, mon cœur de maman et d’épouse en prend un petit coup. Je suis certaine que cette situation va évoluer et positivement. Il n’y a pas de raison à ce que ce soit l’inverse. Mais en attendant, c’est très difficile de la voir rejeter son papa lorsque lui se fait un plaisir d’aller la lever le matin, lui lire une histoire après le repas ou même lui donner son bain.

jump-2524300_1920

Crédit photo: Pixabay

D’après elle, tout doit être fait avec ou par maman. Le matin, elle repousse donc son papa qui vient la réveiller avec toute la douceur possible pour me rejoindre dans mon lit. C’est mignon, j’aime ce moment mais je l’apprécie moins car il est au détriment de Papa… Cela sera pareil lors de gros chagrin suite à des bobos… Papa soigne, rassure, câline et tout ça très bien. Maman passe par là et Tess le pousse pour me rejoindre. Des situations comme celles-là, j’en ai beaucoup d’exemples.

Monsieur Bob a beaucoup de mal à prendre le recul nécessaire. Il le vit avec beaucoup de violence et de tristesse. Il se sent repoussé. Parfois, j’ai l’impression d’avoir 2 enfants qui se chamaillent à la maison. Je dois intervenir pour qu’il arrête de bouder et prenne sur lui pour aller vers elle. Lui rappeler qu’elle a 2 ans et lui 31 devient mon quotidien. Il se raisonne très difficilement car ça l’atteint beaucoup.

Difficile pour moi de savoir quel positionnement adopter. Je voudrais laisser plus de place au papa mais en même temps, nous n’avons pas de rôle attribué. Tess sait que nous sommes « interchangeables » sur chaque moment du quotidien. Et puis je ne veux pas la délaisser non plus. Elle comme moi, nous avons besoin de nos petits moments câlins lors du coucher ou autre. Je vais essayer qu’ils passent plus de moments uniques ensemble, notamment le weekend. Je crois d’ailleurs que je vais souffler à l’oreille de Monsieur Bob que Tess serait ravie d’aller à la piscine avec lui!

Monsieur Bob a l’impression qu’elle ne fait que me réclamer lorsque c’est lui et ne me croît pas que la situation est identique à l’inverse. Tess est heureuse de savoir que son papa rentre. Elle tient absolument à son câlin et bisous du soir. C’est aussi la première personne qu’elle cherche le matin quand je vais la réveiller. Hier elle était toute triste car il n’était pas là pour la mettre dans son siège auto avant de partir au travail. Et qu’est-ce qu’elle était fière quand, lundi, c’est SON papa qui est venu la rechercher chez nounou! Pleins de situations qui devraient le réconforter mais qui ne font apparemment pas le poids face aux autres.

Je crois que la priorité est de leur redonner confiance à tous les 2!

Et puis, si tu me suis sur instagram, tu sais que récemment notre famille a perdu un petit ange. C’est un moment très difficile, encore plus pour les parents, et nous ne le souhaitons à personne. Nous avons été beaucoup plus affectés que nous l’aurions pensé. Est-ce parce que nous avons nous même un enfant? Certainement mais pas que. Tess a sûrement compris qu’il se passait quelque chose même si tout le monde a essayé de la préserver. Monsieur Bob et moi-même avons ressenti un besoin intense d’être auprès d’elle, de partager de doux moments avec elle et de la câliner. C’était sans compter sur son besoin naturel d’indépendance pas toujours facile pour des parents… Alors peut-être agit-elle aussi un peu en réaction à tout ça même si ce n’est bien sûr pas l’élément déclencheur. En tous cas, cela renforce un peu plus les blessures de papa.

Le temps fera son œuvre.

Ce n’est pas une période évidente mais je sais que cela finira par s’arranger. Chacun retrouvera sa place. Les prochaines vacances devraient permettre de profiter de jolis moments en famille et resserrer les liens, loin du quotidien, des déplacements professionnels et j’espère, des soucis.

Publicités

22 réflexions sur “Et papa dans tout ça?

    • C’est ça, il faut juste attendre que ça passe et que le papa le comprenne. Mais bon, je vais quand même essayer de leur organiser une petite activité rien qu’à eux 😉
      A très vite!

      J'aime

  1. Pas facile comme situation. On vit un peu la même chose. Il n’y a pas si longtemps Coquillette se jetais dans les bras de son père quand il rentrait du travail. Depuis quelques jours elle râle et se débat … c’est un peu vexant pour lui et il le prend mal aussi. On croise fort les doigts pour que ça ne dure pas. Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Exactement pareil ici… C’est cyclique mais ça fait toujours mal au cœur quand l’autre s’investit et se sent blessé. J’espère aussi que ça passera vite chez vous comme chez nous!
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  2. Nous avons aussi cette période qui est un peu cyclique. Pour nous, ce qui fonctionne bien ce sont certaines activités uniquement père / fille. Jouer au ballon, le matin et au coucher (même si j’interviens aussi) du coup, quand je dois remplacer mon mari car il n’est pas là, elle le réclame.
    Enfin, vous trouverez vos petits trucs à vous.
    Bon courage

    Aimé par 1 personne

    • J’aimerais beaucoup mettre en place aussi ce genre d’activités exclusivement entre eux. Je pense que ça fera l’objet d’une prochaine discussion avec le papa. Je suis certaine qu’il y a plein de choses qu’ils adoreraient faire ensemble!
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  3. Je compatis, ici FeuFolet a toujours été très exclusif avec loi ( et nous sommes actuellement en plein œdipe 😒), LutinCoquin est un peu plus mesuré, mais il y a aussi des périodes où il met de gros vent à son père… qui ne le vit pas super bien …
    Pourtant, ils demandent souvent après lui quand il est absent … j’essaye de maintenir au mieu le lien, même si j’ai comme toi l’impression d’avoir trois enfants qui boudent …😒

    Aimé par 1 personne

    • Bon courage pour cette période d’Œdipe qui ne doit pas être facile à gérer… Ici aussi Tess parle et demande beaucoup son papa quand il n’est pas là. Ca a été encore le cas ce matin à peine la porte passée! Il vient de partir une semaine en déplacement. On va maintenir le lien comme on peut avec Skype et autre. En espérant que personne ne boude à son retour 😉
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  4. Tu le sais, j’ai été à la place de papa Bob, mais tu seras ravie d’apprendre que c’est déjà de l’histoire ancienne, et que mademoiselle en vient parfois à réclamer mes bras alors qu’elle est dans ceux de son papa! Et pourtant, on partait de loin! Je pense que le facteur « temps passé avec l’enfant » joue beaucoup et qu’en grandissant, les enfants sachant mieux appréhender la temporalité, ces temps quantitatifs s’atténueront au profit de la qualité!

    Aimé par 1 personne

    • Je me souviens en effet de ton témoignage. Je suis heureuse de lire que c’est de l’histoire ancienne maintenant. Je pense aussi malheureusement que le facteur temps joue beaucoup. J’ai hâte qu’elle puisse faire cette différence entre le qualitatif et le quantitatif 🙂
      A très vite!

      Aimé par 1 personne

  5. Pour les 3 grands, il y a eu longtemps une période pendant laquelle ils ne voulaient que moi. Ce n’etait pas très agréable pour le papa (ni pour moi), et finalement ça s’est tassé est-ce n’est plus le cas ! J’avais lu que la maman avait la figure d’attachement maternel pour l’enfant et que cela pouvait se passer souvent ainsi quand ils sont petits.

    Aimé par 1 personne

    • Je pense qu’il y a beaucoup de ça. Je suis son point de repère. J’espère quand même que cette période passera aussi vite qu’elle est apparu car ça peut être difficile pour tout le monde par moment. A très vite!

      J'aime

  6. Ma fille a souvent eu des périodes assez exclusives envers l’un de ses deux parents, évidemment au détriment de l’autre. Que je sois le parent rejeté ou l’élu, c’est un crève-coeur. La dernière fut très tournée vers moi, elle paniquait dès que je m’éloignais, peu importe que papa soit là pour la réconforter. Elle ne recherchait que ma compagnie. Ca s’est atténué… sans disparaître. Elle ne cherche que peu son père, le rejette s’il tente de la consoler, mais comme toi, je suis celle qui passe le plus de temps avec elle, je suis donc son repère. Si ta puce est perturbée par quelque chose, ta présence doit la sécuriser, et elle le manifeste de façon un peu rude pour le papa…Courage, ca passera!

    Aimé par 1 personne

    • Je pense que c’est vraiment ça. Je suis son repère et représente un peu la sécurité. Elle a besoin de moi dans des moments importants de sa journée. Même si papa « sait » faire, ce n’est pas lui qu’elle veut. C’est très difficile pour lui à comprendre et moi, ça me fend le cœur de le voir le prendre tant à cœur. Je sais que cette période passera. Je sais aussi que son papa tient une place très importante pour elle, il n’y a qu’à voir comment elle en parle… Reste plus qu’à l’en persuader maintenant 😉
      A très vite!

      J'aime

  7. Je comprends ce que tu ressens mais je suis persuadée que les choses rentreront dans l’ordre avec le temps. De l’avis des pros de la petite enfance, c’est tout à fait normal que les enfants de cet âge se tournent davantage vers la maman plutôt que vers le papa. Louloutte fait la même chose…. Malheur à son père s’il vient la chercher dans son lit alors que c’est moi qu’elle a appelé à corps et à cris. Tu verras, d’ici 2-3 ans, c’est nous que nos filles rejetteront au profit de leur papa 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je suis persuadée tout comme toi! Mais je suis contente de lire que c’est un peu pareil chez toi! De quoi rassurer le papa! Son tour va vite arriver 😉
      À très vite!

      J'aime

  8. Je retrouve beaucoup de Tess dans le comportement de ma fille. Certaines choses ne peuvent être faites que par moi : la lever le matin, le séchage de cheveux après le bain, lui raconter des histoires pendant son repas ou encore la mettre en pyjama le soir. Mon mari est d’un naturel plutôt cool et ne le prend pas pour lui. Ça ne l’affecte pas vraiment car il passe de bons moments de jeux avec sa fille et profite à fond de ces instants. Dimanche dernier ma fille n’a d’ailleurs pas voulu que je les accompagne en forêt. J’en ai profité pour prendre un peu de temps pour moi. Bref, tout ceci est un équilibre assez fragile, qui bascule d’un côté ou de l’autre suivant les jours. Je comprends que ton mari le prenne mal, c’est difficile de se sentir rejeté, surtout par sa fille, mais vos relations vont évoluer tout au long de votre vie, chaque étape sera différente. Surtout, il faut que ton mari garde en tête que sa fille l’aime et c’est bien le plus important.

    Aimé par 1 personne

    • J’aimerais tellement qu’il le prenne comme ton mari. J’espère qu’un jour il arrivera à prendre assez de recul. C’est tellement changeant les rapports qu’on peut avoir avec nos petits qu’il faut savoir s’adapter. Merci pour ton retour.
      A très vite!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s