Première fois avec une baby-sitter

Ça y est, on a franchi le pas! Après avoir envisagé la chose sans jamais oser, Tess a passé sa première soirée en tête à tête avec une baby-sitter que nous ne connaissions pas vraiment… Et nous sommes ravis de cette décision qui a mis longtemps à mûrir dans nos tête. Allé, viens, je t’emmène dans notre cheminement…

Tess et ses modes de garde

Depuis ses 3 mois, Tess a l’habitude de se faire garder. Sa première fois, c’était par sa mamie afin que nous puissions nous retrouver le temps d’un weekend en amoureux. Nous avions réservé une superbe chambre d’hôte près de la mer et nous n’avons quasiment rien fait à part nous reposer et profiter de la piscine…

A 3 mois et demi, elle arrivait chez sa super nounou, d’abord pour un contrat 4 jours / semaine puis rapidement sur 5 jours. Son adaptation a été très facile et elle a toujours adoré y aller.

child-3046494_1920

Crédit photo: Pixabay

Les demandes pour garder Tess étaient nombreuses, elle a donc rapidement été faire quelques petits séjour d’une nuit chez sa marraine, son parrain ou encore chez ses grands-parents. Le temps pour nous de profiter de moment à 2, soirées entre amis, mariage

De temps à autres, elle pouvait aussi partir pour des séjours un peu plus longs, notamment quand la nounou avait un empêchement. Elle est ainsi déjà partie 5 jours sans nous profiter chez sa mamie ou son papi. Cela se produit plusieurs fois dans l’année mais j’évite autant que possible car qu’est-ce qu’elle me manque pendant tout ce temps!

Et puis, de temps à autres, certaines personnes de notre entourage venaient la garder chez nous, le temps d’un ciné ou d’un resto voire même un spa.

Bref, Tess, du haut de ses presque 2 ans et demi a l’habitude de rester en compagnie d’autres référents adultes que nous. Cela s’est toujours bien passé même si jusque là, hormis la nounou, elle connaissait toujours ces personnes avant. Mais nos familles habitent à 1h de chez nous, nos plus proches amis sont à 20 minutes et ont une vie chargée de couple sans enfant… La garde devient donc parfois difficile et nous ne voulions plus embêter tout le monde à chaque sortie même si c’est rare. C’est donc là que nous avons commencé notre réflexion sur les baby-sitters.

Nos « a priori » sur les baby-sitters

Personnellement, j’avais peu d’a priori. Dès mes 15 ans, j’ai moi-même commencé à garder des enfants (3 petites terreurs âgées de 2 à 8 ans environ). Je n’ai jamais rencontré de réelle difficulté et c’est vraiment quelque chose qui me plaisait. J’avais donc toujours imaginé donner cette chance à un grand ado lorsque je serais maman.

Pour Monsieur Bob, c’était un peu plus compliqué. Il n’a jamais eu de baby-sitter ni gardé d’enfant étant jeune et c’est quelqu’un qui donne très difficilement sa confiance quand il ne connait pas. Tess est son petit trésor à protéger et tu peux donc imaginer qu’il a fallu en discuter longuement avant d’envisager ce mode de garde.

Finalement, avant même de penser à confier Tess, nous nous étions déjà mis d’accord sur plusieurs points:

  • Tess ne serait pas gardée par un inconnu avant qu’on l’en sente prête et qu’elle soit assez grande (2 ans nous semblait alors un bon âge)
  • La personne choisie devrait avoir une expérience même toute petite avec les enfants (frères et sœurs, baby-sitting, animateur en centre de loisirs…)
  • Idéalement, nous souhaiterions trouver quelqu’un qui nous soit directement recommandé par d’autres parents.
  • Le feeling: comme lorsque nous cherchions notre nounou, cela reste quelque chose d’important et à privilégier pour une relation de confiance.

Un signe du destin

Et puis, un jour, pendant mes vacances, un petit papier dans ma boîte aux lettres: une jeune fille de 15 ans cherche à effectuer du baby-sitting. Tess venait d’avoir 2 ans, j’y ai vu comme un signe et me suis dit que le moment était venu. Je l’ai donc contacté pour la rencontrer dès le lendemain.

Afin de pouvoir choisir une personne de confiance, j’avais besoin de comparaison. Comme pour le recrutement de ma nounou, j’ai mis une annonce sur le site de nounou-top. J’ai vite eu plusieurs candidatures et pu fixer un autre entretien dans les jours suivants.

J’ai ainsi rencontré 2 personnes complètement différentes:

  • J., 15 ans, timide, lycéenne, quelques expériences de baby-sitting chez des amis de ses parents ou pour ses frères et sœurs. Elle a l’air très motivée et sûre d’elle. Tess a le feeling avec elle et lui présente ses jouets et lit des histoires avec elle.
  • V., 18 ans, à la fac, animatrice au centre de loisirs maternelles, de nombreuses expériences en baby-sitting dans le village. Beaucoup moins timide, on voit tout de suite qu’elle a plus l’habitude. J’apprends plein de choses sur elle et le centre aéré. J’ai beaucoup plus de feeling avec elle mais Tess reste un peu plus en retrait qu’avec J., sûrement dû à l’entretien qui est passé un peu plus vite.

J’ai finalement choisi de garder les coordonnées de ces 2 jeunes filles. Après discussion avec Monsieur Bob, nous savons que nous rappellerons préférentiellement V. Le feeling était vraiment là pour moi et lui arrivera plus facilement à lui accorder sa confiance vu son âge et son expérience.

family-3381869_1920

Crédit photo: Pixabay

On a franchi le pas!

Les mois ont passé sans que nous faisions appel à elles. Et c’est près de 4 mois après, alors que nos places de cinéma allaient périmer que nous avons franchi le pas. V. était disponible et viendrait donc garder Tess ce vendredi soir.

Pour une première fois, afin qu’elle rencontre Monsieur Bob et pour avoir le temps de lui faire visiter la maison et donner toutes les explications nécessaires, je l’ai fait venir 30 minutes avant notre départ. J’ai tout de suite eu confiance et n’ai eu aucune appréhension à partir. Je ne crois pas me tromper en disant qu’il en était de même pour Monsieur Bob. Concernant Tess, c’était un peu plus compliqué mais sûrement car je m’y suis mal prise: j’ai voulu la mettre dans les bras de V. alors qu’elle restait encore une inconnue pour elle, ce qui l’a fait fondre en larmes. En bons parents indignes, nous l’avons installée dans le canapé avec doudou et tétine mais surtout T’Choupi sur cet écran interditAprès quelques explications sur notre retour quand elle ferait dodo, les pleurs se sont calmés et nous avons pu partir.

Bilan à notre retour: Pas de pleurs, elle a quitté l’écran immédiatement après notre départ pour aller dessiner avec V. Le repas aura fait fureur et après une histoire et un brossage de dents, le coucher n’aura posé aucun souci… Bref, presque mieux que nos soirées à nous 😉

On recommence?

C’est sans aucune hésitation que nous referons appel à V. Le lendemain au réveil, Tess nous a immédiatement demandé où elle était et avait l’air ravie de sa soirée. De quoi nous rassurer pour la prochaine fois! Le seul souci, c’est que notre baby-sitter part tout le mois d’août en vacances… Quelqu’un pour venir garder Tess pendant cette période?

Et toi, tu as déjà fait appel à une baby-sitter? Comment tu l’as choisie? Tout s’est bien passé?

Publicités

26 réflexions sur “Première fois avec une baby-sitter

  1. Pingback: La non-rentrée de Tess | Madame Bobette

  2. Pingback: Mariage et jeunes enfants: bonne ou mauvaise idée? | Madame Bobette

  3. Nous avons nous aussi sauté le pas de la baby sitter, mais comme toi je voulais quelqu’un de confiance. Nous nous sommes finalement fiés à la super nounou de la Biscotte qui nous a donné les coordonnées de la fille d’amis à elle. Et le courant est super bien passé 🙂 C’est chouette d’avoir quelqu’un pour nous dépanner si besoin !

    Aimé par 1 personne

    • C’est super que vous ayez trouvé également la bonne personne pour garder la Biscotte! J’avais demandé à ma nounou aussi mais elle n’avait personne à me recommander malheureusement. A très vite 🙂

      J'aime

  4. Je suis contente que cette première expérience soit réussie ! De notre côté, nous n’avons jamais tenté encore… Pour nos soirées, journées en tête à tête, les filles sont gardées par les grands-parents pour l’instant… Quelques craintes de notre côté et les papis et mamies sont très demandeurs, alors tout le monde y trouve son compte !

    Aimé par 1 personne

    • C’est certains que si les papis et mamies sont demandeurs et proches, il ne faut pas se priver. Je pense que nous ferions exactement pareil s’ils n’étaient pas à 1h de chez nous. A très vite 🙂

      J'aime

  5. Je suis contente que ça se soit bien passé ! mais comme tu dis, elle a l’habitude d’être encadrée d’autres personnes que ces parents, et elle a l’air d’avoir un caractère facile. Nous avons fait appel à une nounou pour la première fois alors que notre fils avait même pas 5 mois, et c’était quelqu’un que nous ne connaissions pas d’avant. Il n’avait jamais été gardé par personne auparavant, puisque notre famille habite très loin. Et à l’époque, nous venions de déménager et nous ne connaissions personne… nous n’avions donc pas le choix, mon mari était en déplacement à l’étranger et moi je devais partir une bonne partie de la journée pour un entretien d’embauche à 2h30 de train de là où nous habitions. Inutile de te dire que nous n’avons jamais pu faire une sortie rien que nous deux ; nous limitons le recours aux babysitters qu’aux moments où c’est nécessaire, pour le boulot. Bref, cette première rencontre avec une nounou s’est très bien passée et elle est revenue régulièrement pendant plusieurs mois ! Nous avons eu beaucoup de chance.

    Aimé par 1 personne

  6. On a pas encore laisser Poupou à une baby sitter par contre on a des amis qui sont eux-mêmes parents qui l’ont déjà garder des après-midis mais pas encore le soir. On a la fille d’une voisine qui fait du baby sitting mais on a pas encore fait appel à elle mais ça peut-être une solution si nous voulons faire une sortie en amoureux un de ces quatre. Tant mieux si votre expérience de baby sitting pour Tess ce soit bien passé car on a souvent une petite appréhension et surtout si le feeling entre la baby sitter et l’enfant passe bien.

    Aimé par 1 personne

    • Si c’est ce que vous souhaitez, j’espère que vous aurez l’occasion de le faire prochainement. Mais c’est déjà bien de pouvoir compter sur des mis pour des après-midis. A très vite!

      J'aime

    • Je peux tout à fait comprendre. Pour moi, c’est vraiment un besoin de pouvoir faire certaines choses sans elle et je sais que elle-même profite de ces moments à sa façon. Nous sommes à chaque fois heureuse de nous retrouver et faut le préciser, ça n’arrive pas toute les semaines 😉
      A très vite!

      J'aime

  7. C’est super pour vous et pour Tess que cette cette première expérience ait été une réussite ! 🙂
    De notre côté, on fait appel à notre ancienne nounou que l’on avait en garde partagée avant d’obtenir la place en crèche. Cela fait maintenant deux ans que l’on fait appel à elle une fois par mois pour garder Louloutte.

    Aimé par 1 personne

    • C’est super d’avoir pu fonctionner comme ça et de pouvoir le faire aussi régulièrement. C’est quand même une sacrée bouffée d’oxygène de pouvoir sortir un peu 🙂 A très vite!

      J'aime

  8. Je suis bien contente de lire un témoignage comme le tien ! Ici les garçons n’ont été gardé que par les parents de mon mari. Personne d’autre malheureusement pour nous dépanner 😦 Et pourtant on aurait bien besoin de petites soirées; mais c’est vrai qu’on a pas encore envisagé l’option baby-sitter. Pourtant je pense qu’on trouverait ! En plus je suis comme toi, je n’ai pas d’à priori; sauf peut être sur l’âge – j’ai tendance à me dire que 15 ans c’est quand même jeune … -. Mais ton article est un pas de plus vers la libération; j’en parle dès ce soir à Biquet (qui est sans doute encore plus réticent que moi, je vais lui faire lire ton article tiens !!)

    Aimé par 1 personne

    • Je suis contente de te donner une nouvelle perspective! Vous y avez réfléchi et franchi le pas? J’espère que vous trouverez la personne qu’il vous faut en temps voulu. A très vite 🙂

      Aimé par 1 personne

  9. J’avoue que j’ai un peu de mal à laisser mes fils avec une nounou que j’aurais choisi directement sans passer par une agence. Je ne me fais pas confiance pour recruter quelqu’un de compétent car je sais que je suis souvent un peu à l’ouest. Mais sur le principe, et sur de très courtes périodes, je n’ai aucun mal à faire garder mes fils par quelqu’un de compétent 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Et bien tu vois, c’est marrant car moi, je me fais bien plus confiance pour le recrutement qu’une agence. Pour avoir déjà eu un entretien avec une lorsque j’étais jeune, je n’ai pas du tout aimé leur méthode assez théorique et tirée par les cheveux. Je fais bien plus confiance à mon feeling qu’à leurs questions toutes faites même si je sais que je peux me tromper. Après, là je prenais peu de risques vu son expérience dans le centre maternelles de notre ville 😉 A très vite!

      J'aime

  10. Je t’avoue qu’on aura du mal à franchir le pas ici. La Bête a l’habitude d’être gardée par les mêmes personnes: maman ou Super Nounou, la famille et les amis sont à 200km donc bon… Avec les autres, elle est très réservée et pleure de panique si j’ose m’éloigner de plus d’un mètre. On est encore loin de l’étape baby-sitter! J’imagine que quand je la sentirai prête, je le serai davantage, mais on n’y est pas encore.

    Aimé par 2 personnes

    • Chacun doit aller à son rythme je pense. Et puis c’est peut-être un mode de garde qui ne vous conviendra jamais et tu préfèreras la confier à d’autres personnes que tu connaitras. C’est assez irrationnel comme ressenti et notre histoire doit beaucoup jouer dedans. Prenez votre temps.
      A très vite 🙂

      J'aime

  11. Ça me rassure par rapport à l’âge!
    Le lutin n’a que 4 mois et pour l’instant, je n’arrive à le confier qu’à ses 2 mamies pendant quelques heures…on n’a pas de mode de garde pour septembre mais j’espère griller quelques places sur la liste d’attente des crèches pour la prochaine commission…pour la baby sitter, c’est en tete mais on va encore attendre quelques mois 😅

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui, tu as encore tout ton temps pour lui trouver une baby-sitter!! J’aurais eu beaucoup de mal à le faire si tôt et sûrement pas avec une jeune fille que je ne connaissais pas du tout. Profite bien de ton petit bout et j’espère que tu as eu une place en crèche.
      A très vite!

      J'aime

  12. Je fais appel à la fille de ma nounou de temps en temps. Elle a 20 ans, elle connait les enfants très bien car ils sont gardés chez sa mère. Elle est sérieuse, serviable, polie bref totale confiance.
    Moi même, j’ai fait du baby sitting et parfois les parents me balançaient dans des maisons avec plein de gosses sans explication, c’était folklo

    Aimé par 1 personne

    • C’est bien d’avoir pu prendre quelqu’un que tu connaissais et qui connaissait déjà tes enfants. Ca aurait également été la situation idéale pour nous! Mais aujourd’hui, je ne regrette pas. A très vite 🙂

      Aimé par 1 personne

  13. Moi je n’ai jamais eu l’occasion, ou peut être jamais osé. Faut dire qu’il y a quelques semaines j’ai pour la première fois confié mes enfants à ma tante pour deux jours, premiers dodos sans nous ( à 3.5 et 1.5 ans). Alors je crois que je ne suis pas prête XD

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que nous, on avait très vite confié Tess. Mais chacun son rythme, nous ne sommes pas tous prêts en même temps et puis certains ne le feront jamais car n’en ressentent pas le besoin.
      A très vite et bon déménagement 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s